Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Pierre Collenot, citoyen de Brie-sous-Matha
  • Le blog de Pierre Collenot, citoyen de Brie-sous-Matha
  • : Réflexions d'un citoyen sur sa commune en Charente-Maritime.
  • Contact

Recherche

Citation

« La démocratie ne consiste pas à mettre épisodiquement son bulletin dans l’urne, à déléguer les pouvoirs à un ou plusieurs élus, puis se désintéresser, s’abstenir, se taire, pendant cinq ou sept ans. (...) La démocratie n’est efficace que si elle existe partout en tout temps. Le citoyen est un homme qui ne laisse pas aux autres le soin de décider de son sort commun. Il n’y a pas de démocratie si le peuple n’est pas composé de véritables citoyens, agissant constamment en tant que tels. »

Pierre Mendès-France - La république moderne.


Archives

27 mars 2010 6 27 /03 /mars /2010 20:31
Au Conseil Municipal de ce samedi 27 mars 2010, j'ai demandé la parole en début de séance, en disant que je souhaitais informer le maire et son conseil d'une situation grave concernant la commune et ses habitants.

Images tournées le 27 mars 2010 à 16 h.



Le maire a refusé de me donner la parole.

Pire, comme j'insistais, il m'a menacé de m'expulser de la réunion du conseil, en vertu de ses pouvoirs de police des débats, prétextant que ma demande de parole troublait l'ordre public.

A la fin de la réunion, j'ai tenté une nouvelle fois de reprendre la parole pour expliquer de quoi il s'agissait. Elle m'a été de nouveau refusée, au prétexte que la séance était levée.
J'ai pu seulement dire que le problème concernait le bâtiment communal des Vignerons Charentais. Je n'ai pas été écouté.

Enregistrement audio de la réunion très prochainement sur le blog.

La question des risques que fait courir ce bâtiment communal aux passants n'est pas nouvelle. Le maire a jusqu'à présent toujoursd refusé de prendre en compte ce sujet.

Voir :

Bâtiment communal des Vignerons Charentais : de pire en pire et du danger

Quand un maire de Charente-Maritime s'approprie le bien public, sans vergogne


J'ai décidé de saisir le procureur à ce sujet.

Il s'agit d'un risque sérieux, de la responsabilité directe de la commune, et je ne peux accepter, ni comme citoyen, ni comme élu, que, pour des questions d'amour-propre mal placé, un maire et les élus qui le soutiennent dans le conseil aient un comportement irresponsable, voire criminel.

Partager cet article

Repost 0

commentaires