Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Pierre Collenot, citoyen de Brie-sous-Matha
  • Le blog de Pierre Collenot, citoyen de Brie-sous-Matha
  • : Réflexions d'un citoyen sur sa commune en Charente-Maritime.
  • Contact

Recherche

Citation

« La démocratie ne consiste pas à mettre épisodiquement son bulletin dans l’urne, à déléguer les pouvoirs à un ou plusieurs élus, puis se désintéresser, s’abstenir, se taire, pendant cinq ou sept ans. (...) La démocratie n’est efficace que si elle existe partout en tout temps. Le citoyen est un homme qui ne laisse pas aux autres le soin de décider de son sort commun. Il n’y a pas de démocratie si le peuple n’est pas composé de véritables citoyens, agissant constamment en tant que tels. »

Pierre Mendès-France - La république moderne.


Archives

/ / /
Ce blog a été créé en janvier 2008.

Destiné initialement à faire connaître la situation de la commune de Brie-sous-Matha à ses habitants et à tous ceux qui s'intéressent à son sort, il est devenu, au fil des mois, un véritable acteur de la vie locale.

Sur cette page sont inventoriées les actions menées par le blogueur "Briellois" qui ont eu un résultat tangible, et peuvent être considérées comme abouties, même si ce résultat est encore perfectible.
 
Ce blog pratique une forme moderne du coup de pied au cul, ... et ça marche parfois assez bien. 

Dieu est un Coup de Pied au Cul qui fume des Havanes. (Eric Brasseur )

Pour philosopher sur les vertus de ce geste quelquefois salutaire, voir cette page d'Eric Brasseur

  Thème Blog-action   Résultat obtenu
 
Le pompage municipal dans la nappe phréatique pour alimenter artificiellement la fontaine publique 
Le 31 juillet, le blog Briellois s'inquiète, avec une partie de la population de la commune, du pompage qui a lieu depuis plus de 15 jours, sous l'autorité du Maire, pour alimenter inutilement les "grandes eaux" (voir vidéos) de la fontaine communale.

31/07/2009 : Les grandes eaux de la République Autonome Brielloise (R.A.B.)

Des centaines de mètres cubes d'une eau précieuse pour tous ont été déversés inutilement dans le ruisseau de Brie. Les puits de la commune ont été mis à sec par ce pompage qui vide la nappe phréatique.

Il y a des menaces très sérieuses de sécheresse et de rupture de l'approvisionnement en eau potable. Le Préfet a pris des arrêtés pour faire réduire la consommation d'eau, mais à Brie, ça coule très fort, de façon artificielle.



Le blogueur écrit au Maire la lettre ci-dessous.
 

Brie-sous-Matha, le 1er août 2009


Objet : Fontaine de Brie – Arrêt du pompage


Monsieur le Maire


Comme vous le savez, les Français et les pouvoirs publics sont actuellement très préoccupés par les risques de pénurie d’eau potable dans de nombreuses régions de France.
Chacun ressent que l’eau est un sujet sensible, et que sa mauvaise gestion est une menace pour notre vie et pour celle de nos enfants.
 
Le Préfet de Charente-Maritime a pris le 29 juillet dernier un arrêté visant à limiter les usages de l’eau dans le département.
 
A Brie-sous-Matha, depuis plus de 15 jours, la fontaine communale, mise en marche forcée par un dispositif de pompage placé sous votre autorité, déverse inutilement dans le « Ru » des centaines de mètres cubes d’une eau précieuse pour tous, inutilement gâchée.
 
Comme cela vous a déjà été signalé lors du Conseil Municipal du 2 octobre 2007 (Questions diverses), un tel pompage a pour effet direct d’assécher quasi-immédiatement les puits des habitants, et de réduire inutilement le contenu des nappes phréatiques locales.
J’attire votre attention sur cette situation qui a des conséquences immédiates et peut avoir des conséquences à long terme sur l’environnement de la commune et de ses voisines, ainsi que sur l’approvisionnement collectif en eau potable
 
Je fais appel à votre sens civique, pour que l’esprit des décisions préfectorales soit respecté par notre commune.
 
Je vous demande instamment d’interrompre le plus rapidement possible le pompage pratiqué actuellement par la commune à la fontaine publique.
 
Je vous prie d’agréer, Monsieur le Maire, mes salutations.

 
Pierre Collenot  

 
Copie à :
- Mr le Sous-Préfet
- Mr le Directeur de la Délégation Inter-services de l’Eau de Charente-Maritime
- SYMBA

Le Maire a visiblement lu le blog avant de lire le courrier,

le 3 août
, on pouvait constater que le pompage avait cessé, après plus de 15 jours d'assèchement inutile des nappes phréatiques, sous l'autorité du Maire. 
 

Conclusion : le blog Briellois se doit d'être encore plus réactif à ce type d'atteinte à l'environnement.
 
C'est promis, il le sera.




22 août : le maire récidive

voir ici

un autre coup de pied au cul va être rendu nécessaire.


Panneaux de signalisation du jumelage Brie-sous-Matha - Villeneuve-du-Paréage, inaugurés le 30 mai 2009.

Le 24 juillet, ils étaient on ne sait où ;

le 29 juillet ils étaient en place
voir ici, l'article du 24 juillet : Jumelage Brie-sous-Matha - Villeneuve-du-Paréage : jeu d

es 4 erreurs


Inauguration, le 30 mai 2009
 
Images, avant lancement de la blog-action, le 24 juillet 2009 vers 14h
Panneau n° 1 - Entrée nord de Brie, route de Lousignac, le 24 juillet 2009 à 14 h 03
Panneau n° 2 - Entrée ouest de Brie, route de Matha, le 24 juillet 2009 à 14 h 11
Panneau n° 3 - Entrée sud de Brie, route de Bréville, le 24 juillet 2009 à 14 h 14
Panneau n° 4 - Entrée sud-ouest de Brie, route de Gadeville, le 25 juillet à 14 h 18


Images après la blog-action, le 29 juillet 2009, vers 14 h 15

Nouvelle version du jeu : cherchez les 4 différences
Panneau n° 1 - Entrée nord de Brie, route de Lousignac, le 29 juillet 2009 à 14 h 15
Panneau n° 2 - Entrée ouest de Brie, route de Matha, le 29 juillet 2009 à 14 h 18
Panneau n° 3 - Entrée sud de Brie, route de Bréville, le 29 juillet 2009 à 14 h 22
Panneau n° 4 - Entrée sud-ouest de Brie, route de Gadeville, le 29 juillet à 14 h 18

Ouf, le panneau n'était pas perdu.
Qui peut dire que le blog "Briellois" n'a pas joué un rôle utile pour la pose de ces 4 panneaux oubliés ?


Signalisation routière dans le bourg (mars-septembre 2008)
La République Autonome Brielloise (R.A.B.) avait depuis 18 mois une signalisation routière autonome, différente de celle de la République Française. Le Maire, qui avait mis en place cette signalisation non conforme, avait été questionné à plusieurs reprises sur cette situation, sans résultat.

Le blog Briellois a agi pour un retour au Code de la Route de la République Française, qui prévoit le type de signalisation ci-dessous. Un retour à la norme justifié par la sécurité des automobilistes menacée par une signalisation inédite. En cas d'accident, la responsabilité de la commune aurait été engagée.


16/03/2008, Brie-sous-Matha, ne tombez pas dans le panneau !

25/03/2008. Panneaux de circulation : lettres adressées à Mr le Maire et à la DDE
31/03/2008, le Maire se décide enfin à retirer la signalisation contestée.
  
05/09/2008 : la signalisation routière brielloise est enfin redevenue conforme au Code de la Route Français, au terme de 6 mois de blog-action.

Tout vient à point à qui sait demander 


La fontaine publique de Brie (mars-juillet 2009)

10/03/2009 ; en Conseil Municipal, le blogueur demande qu'une information soit affichée  pour que les usagers de la fontaine sachent que l'eau n'est pas contrôlée.

Le Maire reconnaît qu'il y a plusieurs années que cette information devrait être affichée, et promet d'agir pour remettre la commune en règle.
 
Enregistrement audio (MP3 567 ko 1' 20") de la promesse du Maire

13/07/2009 : constatant qu'il ne s'est toujours rien passé à la fontaine publique, le blogueur publie. Brie-sous-Matha - lieu n°1 : la fontaine publique et le vieux lavoir
25/07/2009 : le Maire affiche l'information depuis longtemps réclamée



La carrière privée de Monsieur Goursaud, Maire (mai-octobre 2008)
 
En 2002, Bernard Goursaud, Maire de Brie, et son conseil municipal, à l'unanimité, votent un PLU (Plan Local d'Urbanisme) qui interdit l'exploitation de carrières à Brie-sous-Matha.
 
De 2002 à 2009, Monsieur Goursaud fait exploiter successivement (par la société Hidreau BTP) 2 carrières dans des terrains qui lui appartiennent, aux Combes Josson, chemin de la Groie.

Pour "réhabiliter" la première carrière, Monsieur Goursaud la laisse se transformer en décharge sauvage.

La blog-action démarre :

02/05/2008 : Les décharges sauvages de Brie-sous-Matha

05/05/2008 : Carrières sauvages : Une tentative d'intimidation envers les habitants de la commune

07/05/2008 : L'Hebdo de Charente-Maritime - 7 mai 2008 : Décharges sauvages à Brie-sous-Matha

29/08/2008 : Brie-sous-Matha : trois décharges empoisonnantes

03/09/2009 : Brie-sous-Matha : quatre carrières empoisonnantes 
Vraisemblablement contraint par les services de l'Etat, Monsieur Goursaud fait reboucher sa seconde carrière par la Société Hidreau BTP.

20/09/2008 : du nouveau dans la carrière

11/10/2008 : encore du nouveau dans la carrière - vidéos

Depuis cette date, l'exploitation de cette carrière illicite a cessé.
 
Un sujet partiellement résolu, car la pollution créée par la décharge sauvage est toujours présente dans le sol, à proximité immédiate du bourg de Brie. Voir cet article
 
L'aménagement des abords de l'église (décembre 2008)
Au conseil municipal du 4 décembre 2008, Mr le Maire présente un projet d'aménagement des abords de l'église (12ème siècle). 
 

Deux conseillers municipaux (dont le blogueur) préconisent de demander conseil à l'Architecte des Bâtiments de France, car l'endroit est archéologiquement sensible (emplacement d'un ancien prieuré fontevriste).

Aux motifs qu'il entend rester maître chez lui, et que ce type de travaux, selon lui, ne requièrent aucune démarche préalable, le Maire fait voter sa majorité contre cette proposition, qui est rejetée par 7 voix contre (2 pour et 1 abstention).

La blog-action démarre avant les travaux.

Par un courrier, les deux conseillers municipaux qui préconisent cette démarche (contre l'avis du Maire et de sa majorité) demandent conseil à l'Architecte des Bâtiments de France.
 
19/12/2008 : Brie-sous-Matha : appel au respect du patrimoine de la commune

19/12/2008 : Chronique judiciaire de Brie-sous-Matha, en 1532
L'Architecte des Bâtiments de France demande à la DRAC d'intervenir. Elle envoie sur place un archéologue (M. Eric Normand)

Les travaux font apparaître les superstructures des bâtiments anciens, et l'archéologue demande que les travaux en cours les respectent.

06/01/2009 : La Préfecture de Région écrit au Maire pour lui rappeler que les travaux à réaliser en zone sensible doivent faire l'objet d'une déclaration préalable à l'Administration.
 
03/02/2009 : Le Maire de Brie persécuté par l'Administration, compatissons

Partager cette page

Repost 0