Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Pierre Collenot, citoyen de Brie-sous-Matha
  • Le blog de Pierre Collenot, citoyen de Brie-sous-Matha
  • : Réflexions d'un citoyen sur sa commune en Charente-Maritime.
  • Contact

Recherche

Citation

« La démocratie ne consiste pas à mettre épisodiquement son bulletin dans l’urne, à déléguer les pouvoirs à un ou plusieurs élus, puis se désintéresser, s’abstenir, se taire, pendant cinq ou sept ans. (...) La démocratie n’est efficace que si elle existe partout en tout temps. Le citoyen est un homme qui ne laisse pas aux autres le soin de décider de son sort commun. Il n’y a pas de démocratie si le peuple n’est pas composé de véritables citoyens, agissant constamment en tant que tels. »

Pierre Mendès-France - La république moderne.


Archives

1 avril 2010 4 01 /04 /avril /2010 01:19

Il y a des jours sombres à Brie-sous-Matha


Il y a aussi des jours où le soleil brille...

 

soleil.gif

Le maire de Brie-sous-Matha a annoncé qu'il allait rembourser à la commune son arrièré de 6 années de loyer pour son occupation privative du bâtiment communal des Vignerons Charentais.

soleil.gif

Il a promis aussi que cette année, en période de sécheresse, il ne pomperait pas dans la source de la fontaine de Brie et ne tarirait pas les nappes phréatiques de la commune

soleil.gif

  Il a fait inscrire dans les comptes prévisionnels 2010 de la commune un budget pour sécuriser et clore définitivement les abords de la carrière de Berlaigne, y interdire toutes les extractions illégales et les dépôts sauvages.

soleil.gif

Il a dit être prêt, pour permettre la réalisation du lotissement communal en projet depuis si longtemps, mais bêtement bloqué par une vulgaire affaire d'argent, à vendre à la commune son terrain au prix indiqué par les Domaines (1 euro du m2), et à renoncer à toute recherche de plus-value

soleil.gif

Il a enfin affirmé qu'il userait, comme le prévoit la loi, de ses pouvoirs de maire pour faire respecter les règlements d'urbanisme, et qu'ainsi tous les habitants de la commune seront égaux devant la loi, avec un calcul équitable pour tous de la valeur locative de son habitation. 

soleil.gif

Fabuleux, non ?

 

On se frotte les yeux, on se pince pour s'assurer qu'on est bien réveillé

 

Mais pourquoi mes doigts sentent-ils le poisson ?

 

poisson_04.gif

Poisson..., ah coquin, tu es un coquin !

 

Et moi qui croyais qu'à Brie-sous-Matha un miracle s'était produit

 

Poisson d'avril

Repost 0
5 février 2010 5 05 /02 /février /2010 08:39
mur-du-son.jpgJeudi matin vers 10 heures une explosion particulièrement violente a ébranlé les vitres des maisons de Brie.

Ca m'a réveillé !!!

Les médias racontent qu'un "Rafale" de la base de Mont-de-Marsan aurait fait un petit excès de vitesse.

A Brie-sous-Matha, nous avons une autre explication :

Le mur du çon a été franchi à plusieurs reprises le jeudi 4 février 2010 !

Bang ! Selon la Préfecture, "il (le Rafale) a atteint la vitesse superçonique à 9h58 avec l'accord des autorités."
Bang ! "il (le maire) a atteint le record incroyable de 4 réunions du conseil municipal en une semaine."
Bang ! "il (le maire) s'en prend à un baladeur mp3 éteint et lui reproche de troubler l'ordre public ; il appelle les gendarmes pour faire cesser le trouble !"

On comprend pourquoi les vitres en ont tremblé de Lille à Bordeaux !
 
Bang ! Le 4 février 2010, panique à Brie-sous-Matha, un témoin raconte.
 
Ce passage du mur du çon dans les médias, voir ici
Repost 0
30 novembre 2009 1 30 /11 /novembre /2009 12:36
Il a été demandé par écrit au Maire de mettre cinq questions à l'ordre du jour du Conseil Municipal.
Aujourd'hui, cela fait 145 jours qu'il a reçu cette demande, et il n'y a pas répondu.
Voir ici : Quand le Maire cherche l'affrontement

L'humour par le crayon avec l'actualité saintongeaise, c'était la spécialité de B. Gautier, dans la seconde moitié du 19ème siècle.

Près de 150 ans plus tard, les images demeurent. L'actualité aussi.

Encore une histoire de carrière...



Utrope : Nout bon maire, i ne vous marchande point une p'tite bérouétée d'chafrail de la périère de Beurlaigne.
Faut savouère y d'mander. Surtout en période d'alecsion : ol est l'bon moment.



Dessin de B. Gautier (vers 1850) dans les "Nouveaux croquis saintongeais"

Paroles verbales invensiounées par cheu blogueur briellois.

chafrail : petits cailloux
périère : carrière
Berlaigne : lieu-dit où se trouve une carrière municipale de Brie-sous-Matha.
Repost 0
22 septembre 2009 2 22 /09 /septembre /2009 00:35
Dissertation sur les Libelles diffamatoires, par M. Née, de la Rochelle (1),

L'origine des libelles : la corruption du genre humain

La corruption du genre humain, & l'origine des Libelles diffamatoires, ont à peu près la même date. Les hommes déchus de leur innocence ne se déterminèrent plus dans leurs actions, que par des principes d'amour propre & d'intérêt ; les injures trouvèrent place dans les contestations que produisit infailliblement le partage des Terres.

Chez les Romains, la mort

La Loi des XII.Tables est trop curieuse, pour que je ne la mette pas sous les yeux du public. Si qui carmen occentassit quod alteri flagitium faxit, capital esto : ou comme la rapporte Jacques Godefroi : Si qui pipulo occentassit, carmenve condidissit quod infamiam faxit flagitiumve alteri, fuste ferito.

Chez les Romains la peine de celui qui composait des vers, & chantait des chansons contre la réputation d'autrui, était donc la mort, suivant cette Loi.

 
Des écrits séditieux pour rendre sa malice éternelle ?

Les Decemvirs qui n'avaient ordonné qu'une peine légère contre les voies de fait, ne crurent pas qu'une mort infâme fut une peine trop sévère contre les Auteurs de ces écrits séditieux, qui voulaient en quelque façon éterniser leur malice.
 
Cette Loi fut peut-être modérée dans la suite ; il y a même de l'apparence qu'elle ne fut jamais bien exactement observée ; du moins nous lisons qu'Auguste ne punit que de l'exil les Auteurs satyriques, même ceux qui eurent l'audace de l'attaquer & d'insulter sa femme & sa fille. Cette peine trop légère ne fut pas un frein capable de contenir les médisants, qui continuèrent leurs insultes, en sorte qu'on fut obligé dans les siècles suivants de faire une foule de Lois, pour réprimer une licence qui croissait chaque jour.
 
...
 
Je me bornerai à rapporter l'Edit, que firent publier Valentinien & Valens, 60 ans après la mort d'Auguste.

« Si quelqu'un, porte cet Edit, a trouvé par hasard un libelle diffamatoire, ou chez lui, ou dans un lieu public, ou dans quelqu'autre endroit que ce soit, il doit le déchirer, dans la crainte que d'autres ne le trouvent, & n'en rien dire à personne ; s'il est assez téméraire pour le montrer à d'autres, il sera condamné comme s'il en était l'Auteur"


Henri III, (XVIème siècle) : brûlons les libelles

Les Libelles diffamatoires ne furent pas oubliés dans les Ordonnances que Henri III. pour rétablir la police & le bon ordre dans le Royaume.

"Enjoignons à nos Sujets", dit ce Prince dans l'Ordonnance de 1586, "entre les mains de qui tels livres ou écrits tomberont, de les brûler incontinent, à peine d'amende arbitraire".


Louis XIII (XVIIe siècle) : la critique de l'autorité est un crime de lèse-majesté


Il fit entre autres une Loi, qui renouvella la disposïtion d'Auguste, & mit les Libelles au rang des crimes qui attaquaient sa Personne & son Etat ; comme elle est un précis de toutes celles qu'on a faites sur cette matière, il est à propos de la rapporter. (Ordonnance de 1629. Art. 179.)

« Deffendons à tous nos Sujets, sans aucun excepter, d'écrire, imprimer ou faire imprimer aucuns Libelles ou écrits diffamatoires d'en avoir aucuns d'imprimés ou écrits à la main, contre l'honneur ou renommée de personne, concernant nos Conseillers, Magistrats & Officiers, les affaires publiques, le Gouvernement de notre Etat ; déclarons ceux qui s'oublient, tant que de contrevenir à ce que dessus, spécialement en ce qui regarde les ligues & associations dedans ou dehors le Royaume, criminels de léze-Majesté, proditeurs(2) de leur Patrie, indignes, eux & leur postérité, de tous Etats, Offices & Bénéfices, & privés d'iceux, ausquelles Charges nous entendons pourvoir à l'instant, & en outre déclarons leurs biens & vies confisqués, sans que lesdites peines puissent être modérées par nos Juges."

Je crois ne pouvoir mieux finir cette Dissertation que par le sentiment que M. Houdart de la Motte exprime d'une manière si vive & si noble dans son Ode sur la colère.


Périsse la plume inhumaine ,
Qui, vil instrument de la haine,
Répand un fiel injurieux ;
Les beaux vers ont de puissants charmes,
Mais ce sont de cruelles armes
Entre les mains d'un furieux.
 
Si quelque dépit nous anime,
Sans le confier à la rime,
Tâchons d'affaiblir ses transports,
Et craignons que notre imprudence,
En éternisant la vengeance,
N'en éternise les remors.

La liberté d'expression au 21ème siècle : époque romaine ou ancien régime ?
Le plus souvent, le pouvoir corrompt, et les révolutions sont à refaire.



(1) Publiée dans le Mercure de France en juillet 1748
(2) Proditeurs de leur Patrie : traîtres à leur Patrie
Repost 0
3 septembre 2009 4 03 /09 /septembre /2009 00:34
J'aime beaucoup les marionnettes et les automates.

A Bréville, commune voisine de Brie-sous-Matha, il y avait, les 28, 29 et 30 août la traditionnelle Fête du Bois, avec une superbe exposition de marionnettes et automates.

Si vous avez visité cette exposition, vous avez certainement remarqué ces deux automates.

Une image d'une certaine vie politique : celle des gens qui, de droite à gauche, penchent alternativement vers la tendance du moment, celle qui leur rapporte le plus.
 
Mais avez vous déjà vu un clown automate faire de la politique ?

PS

PC

MODEF

 
UMP

MODEM

POI

Repost 0