Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Pierre Collenot, citoyen de Brie-sous-Matha
  • Le blog de Pierre Collenot, citoyen de Brie-sous-Matha
  • : Réflexions d'un citoyen sur sa commune en Charente-Maritime.
  • Contact

Recherche

Citation

« La démocratie ne consiste pas à mettre épisodiquement son bulletin dans l’urne, à déléguer les pouvoirs à un ou plusieurs élus, puis se désintéresser, s’abstenir, se taire, pendant cinq ou sept ans. (...) La démocratie n’est efficace que si elle existe partout en tout temps. Le citoyen est un homme qui ne laisse pas aux autres le soin de décider de son sort commun. Il n’y a pas de démocratie si le peuple n’est pas composé de véritables citoyens, agissant constamment en tant que tels. »

Pierre Mendès-France - La république moderne.


Archives

3 juillet 2010 6 03 /07 /juillet /2010 09:51

Le Maire de Brie-sous-Matha récidive.

 

Il vient une nouvelle fois de prendre en otage(1) la population de la commune.

 

Sa méthode est toujours la même :

 

  • 1ère phase : Quelqu'un de la commune, habitant, ou conseiller municipal, ou blogueur, lui fait observer qu'il s'est mis hors-la-loi personnellement ou en qualité de Maire.
  • 2ème phase : Il fait celui qui n'a pas compris, et ne répond pas
  • 3ème phase : le demandeur insiste et appelle à la rescousse les services de l'Etat
  • 4ème phase : le maire met en place son bouclier composé d'otages pris parmi les habitants de la commune à qui il  fait croire que la demande est dirigée contre eux. Les plus crédules marchent parfois dans la combine. Plus la ficelle est grosse, plus le Maire en espère de bons résultats.

 

Le nouvel épisode en cours est celui-ci

  • le Conseil Municipal demande depuis des années au Maire de mettre aux abords de la fontaine publique de la commune des panneaux informant les usagers que l'eau de la fontaine n'est pas contrôlée (voir ici)
  • au mépris de toutes les règles de santé publique, et malgré les demandes répétées des élus, le Maire refuse, sans jamais expliquer pourquoi.
  • par deux courriers, je l'ai mis en demeure de le faire, et j'ai informé de cette situation les services de l'Etat
  • le 30 juin, le maire a commencé officiellement sa prise d'otages : il a fait distribuer dans toutes les boites aux lettres des habitants une copie de mes deux courriers avec ce commentaire surligné en jaune :

    Ces courriers vous sont transmis pour information et m'ont été adressés dans le seul but de faire fermer les pompes de la fontaine

    Brie-sous-Matha, le 29 juin 2010
    Le Maire, B GOURSAUD
2010-06-30_tract_bg001.jpg

Courriers transmis aux habitants de Brie pour leur information ?


Je dirais plutôt pour leur désinformation.


Qu'en pensez-vous ?

 

Dans une petite commune rurale comme Brie-sous-Matha, où beaucoup d'habitants utilisent l'eau de la fontaine publique pour arroser leur jardin, et où un panneau d'information ne changerait rien à leurs habitudes, il s'agit bien d'une prise d'otages par mensonge délibéré et par menace.

 

A moins que le maire veuille faire croire, pour atténuer sa responsabilité personnelle, qu'il ne sait pas lire, ou qu'il ne comprend ni les demandes répétées de son conseil municipal, ni les courriers du blogueur.

Quelle qu'en soit la raison, le Maire s'enfonce dans une situation où il a de plus en plus de mal à se justifier. Les casseroles qu'il s'est accrochées font un bruit de plus en plus assourdissant.

 

(1) Pour en savoir plus sur la psychologie du preneur d'otages, et sa "lâcheté qui consiste à s'attaquer à un tiers impuissant et désarmé pour faire pression sur un ennemi qu'on renonce à convaincre" : cet article sur le net

Repost 0
26 novembre 2009 4 26 /11 /novembre /2009 11:08
Il a été demandé par écrit au Maire de mettre cinq questions à l'ordre du jour du Conseil Municipal.
Aujourd'hui, cela fait 141 jours qu'il a reçu cette demande, et il n'y a pas répondu.
Voir ici : Quand le Maire cherche l'affrontement

En 1989, déjà, selon le maire, la calomnie faisait planer sur Brie-sous-Matha son aile noire...

Une spécialité brielloise ?

Une pièce d'anthologie à déguster dans sa version (très) originale.
Histoire des Vignerons Charentais

BERNARD GOURSAUD, Maire de la commune de Brie-Sous-Matha,

INFORME ET PRECISE :

Des informations calomnieuses circulent sur la gestion communale et les moyens utilisés par moi-même, et encore je ne sais pas tout .....

1) exemple : j'aurais utilisé la contrainte pour faire approuver et signer certaines choses par le Conseil Municipal.

2) Les comptes de la commune seraient déficitaires depuis plusieurs années.

3) Il n'y aurait pas d'argent pour payer l'installation des lampes de rues.

4) La commune financerait l'implantation du bâtiment relais, M. REIGNER et moi-même bénéficieraient de tous ces avantages sans contre-partie.

5) j'aurais touché des dessous de table pour toutes les réalisations effectuées dans la commune.

6) ect,  ect  ; ; ;.......

Je demande à toutes les personnes qui ont entendu circuler ce genre d'allégations de bien vouloir m'en informer car je ne resterai pas sans réagir, TANT PIS POUR LES PERSONNES COMPROMISES A TRAVERS TOUS CES PROPOS.

Déjà, de nombreuses personnes sont venues m'apporter leur soutien et leur témoignage.

JE PUIS VOUS ASSURER QU'IL N'Y A RIEN DE VRAI

1) Je n'ai jamais utiliser la contrainte et je prends tous les Conseillers Municipaux sans exception, à témooins.

2) Les comptes de la commune ont toujours été équilibrés, soit budjétairement, soit administrativement,  ils sont public et à disposition de TOUS, la Cour Régionale des Comptes vient de les approuver, en date du 15.12.1988.

3) Les lampes de rues seront financer comme prévu à travers le Budjet. SANS SURPRISE.

4) Le bâtiment relais a été subventionné à 65% et les 35% restant à la charge de la commune sont financés par l'emprunt sur 15 ans, le remboursement INTEGRAL de l'emprunt est effectué par une location à la STE DES VIGNERONS CHARENTAIS.

5) Les dessous de table ?, lesquels ?,  j'aimerai avoir des précisions, j'attends les âmes courageuses pouvant apporter les preuves de tout cela.

6) S'il y a encore autre chose,  j'attends, mais j'ai bien l'intention de ne pas laisser faire et dire sans réagir.

Le Maire, Bernard GOURSAUD

 

La Célestine : Les Vignerons chérentès, ça ne nous f'ra pas un coûtement, dit not'maire.

La Mélie : Thielle histouère, ol'est pas d'la minterie. J'le connais dépeu qu'il est tout drôle. I n'est point un dégouilleur.


Dessin de B. Gautier, dessinateur humoriste charentais, vers 1880.

Paroles verbales invensiounées par thieu blogueur briellois.

 




En 1989, le conseil municipal vote la gratuité des loyers du bâtiment communal mis à disposition de la société des Vignerons Charentais pendant les 5 premières années de son fonctionnement.

 

La société a fondu les plombs au cours de la 6ème année de sa courte existence.


Elle n’a donc jamais payé aucun loyer à la commune de Brie.

 


Le blogueur remercie les habitants de Brie-sous-Matha pour les divers documents qu'ils lui ont aimablement communiqués. Ils retracent plusieurs épisodes significatifs de la gestion communale depuis l'arrivée à la mairie de Brie de son maire actuel.

Ils alimenteront progressivement cette rubrique "Mensonges et minteries".
Repost 0
21 novembre 2009 6 21 /11 /novembre /2009 11:12
Il a été demandé par écrit au Maire de mettre cinq questions à l'ordre du jour du Conseil Municipal.
Aujourd'hui, cela fait 136 jours qu'il a reçu cette demande, et il n'y a pas répondu.
Voir ici : Quand le Maire cherche l'affrontement

En 1988, dans son style inimitable, le Maire de Brie-sous-Matha informe les habitants sur son projet d'Usine Relais et s'insurge contre les appels à la prudence face aux risques financiers qu'il contient.

 

Utrope : Il est une vraie tête d'ouèille, thieu p'tit drôle, mais jhe le mets à l'école pour qu'i d'vienne queuqu'un.

Le Maître : Vous abeurlicotez pas, M'sieur Utrope, mensonjher comme il est, nous en f'rons beun un Maire.


Dessin de Gautier, dessinateur humoristique charentais (vers 1850) - Paroles verbales invensiounées par thieu blogueur briellois.



Document distribué dans les boites aux lettres des Briellois en septembre 1988.


Mairie de Brie-sous-Matha
le 06.09.1988

Informations sur la création d'une usine relais

C'est à plusieurs reprises que j'ai pu constater certaines rumeurs publiques visant à détérioré le climat collectif notamment en ce qui concerne la gestion du budget communal. En qualité de représentant et responsable de Brie/ S Matha il me revient de donner certains éléments permettant à chacun d'apporter son jugement en toute objectivité. Je retiendrai principalement les médisances lancées sur le projet de bâtiment-relais amorcé sur le territoire de la commune (situation : Moulin du vent) qui serait à l'origine d'un déséquilibre budgétaire. Comment peut-on penser qu'un tel risque aurait recueilli un avis favorable de la majorité du conseil municipal avec approbation des diverses administrations concernées ?!

En fait, ce projet bénéficie de subvention et de dotation très appréciables
A savoir :
- 30 % accordé par le Conseil Général
- 35 %     " par l'État

Les 35 % restant à couvrir seront financés par emprunt (c'est ce montant d'emprunt auquel s'ajoutent les frais financiers qui détermineront le loyer payé par la société utilisant le bâtiment). La commune n'aura donc aucune charge à supporter

En outre, la taxe professionnelle sera une recette supplémentaire au budget car, bien que la loi le permette aucune exonération ne sera accordée à l'entreprise intéressée qu'est la Société des Vignerons Charentais dont le siège social est à Brie/S Matha.


Il faut préciser que l'installation d'une entreprise telle sera créatrice d'emploi, ce que personne ne peut regretter.

Je pense que ces quelques précisions devenaient indispensables pour que soit transparente la réalité de ce projet et j'ajoute que je me tiens à la disposition de tous pour fournir des renseignements complémentaires car je n'ai pu évoquer, ici, uniquement les grandes lignes du dossier aménagement du bâtiment-relais.

Il est primordial de s'informer plutôt que d'échanger des suppositions dont l'effet est souvent négatif à moins que ce soit le but rechercher par quelques personnes pour d'autres enjeux.

Le maire, Bernard Goursaud
En 1988, à propos du projet de l'usine relais des Vignerons Charentais, des voix s'étaient élevées pour attirer l'attention sur les risques financiers que ce beau projet faisait courir à la commune.

Comme d'habitude, le Maire, Bernard Goursaud, avait parlé de campagne de calomnie et de désinformation.



L'usine-relais des Vignerons Charentais a coûté et continue toujours de coûter cher aux habitants de Brie-sous-Matha.
 En 2009, tout montre que les conseillers municipaux auraient dû écouter un peu ceux qui les ramenaient aux réalités.

Mais bien sûr, Monsieur le Maire était victime de calomnies ayant "d'autres enjeux".


Le blogueur remercie les habitants de Brie-sous-Matha pour les divers documents qu'ils lui ont aimablement communiqués. Ils retracent plusieurs épisodes significatifs de la gestion communale depuis l'arrivée à la mairie de Brie de son maire actuel.

Ils alimenteront progressivement cette rubrique "Mensonges et minteries".
Repost 0