Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Pierre Collenot, citoyen de Brie-sous-Matha
  • Le blog de Pierre Collenot, citoyen de Brie-sous-Matha
  • : Réflexions d'un citoyen sur sa commune en Charente-Maritime.
  • Contact

Recherche

Citation

« La démocratie ne consiste pas à mettre épisodiquement son bulletin dans l’urne, à déléguer les pouvoirs à un ou plusieurs élus, puis se désintéresser, s’abstenir, se taire, pendant cinq ou sept ans. (...) La démocratie n’est efficace que si elle existe partout en tout temps. Le citoyen est un homme qui ne laisse pas aux autres le soin de décider de son sort commun. Il n’y a pas de démocratie si le peuple n’est pas composé de véritables citoyens, agissant constamment en tant que tels. »

Pierre Mendès-France - La république moderne.


Archives

20 mars 2014 4 20 /03 /mars /2014 21:36

La taxe d'habitation en Charente-Maritime

Le taux moyen de la taxe d'habitation est de 12.47% en Charente-Maritime

Dans ce département, les taux varient entre 5.47% (CHAMBON) et 23.50% (CHAMPAGNE)

 

A Brie-sous-Matha, le taux est de 14,3%

 

Ce taux très élevé a été fixé par décision du Maire actuel, à son arrivée à la Mairie de Brie. Il n'est pas justifié par l'importance de la commune, mais seulement par une mauvaise gestion des ressources financières et des dépenses de fonctionnement trop élevées.

 

Comparons un peu  :

Taux moyen de la strate : 8,95% (communes françaises de taille comparable à Brie)

Cela représente chaque année, depuis plus de 35 ans une imposition supplémentaire moyenne de 38€ par habitant de Brie-sous-Matha. Une somme (environ 1330€) qui est loin d'être symbolique.

Ces chiffres peuvent être vérifiés ici

 

Ailleurs :

La Rochelle : 9,85%

Paris : 13,38%

 

Double peine pour les contribuables de Brie-sous-Matha

A Brie-sous-Matha, il y a une double peine en matière de taxe d'habitation.

  • 1ère peine : le taux est largement plus élevé que la moyenne
  • 2ème peine, l'assiette de la taxe n'est pas calculée de la même manière pour tous. Les habitations nouvelles et celles qui ont été sujettes à mutation ont généralement vu leur valeur locative réévaluée pour tenir compte de l'amélioration de leur confort. Celles qui n'ont pas été sujettes à mutation ont une valeur locative calculée sur des bases anciennes (1970), et sont proportionnellement moins imposées que les autres.

 

Avec un peu de rigueur de gestion, ce taux pourrait facilement être réduit.

Chaque fois que nous avons voulu instaurer un débat sur ce sujet au cours des 6 dernières années, le Maire a toujours refusé d'en discuter.

C'est compréhensible, puisque, par les avantages qu'il s'octroie ou accorde à ses amis, il bénéficie ou essaie de bénéficier personnellement de cette situation qu'il impose à ses conconcitoyens.

Mais ce n'est pas acceptable.

Partager cet article

Repost 0

commentaires