Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Pierre Collenot, citoyen de Brie-sous-Matha
  • Le blog de Pierre Collenot, citoyen de Brie-sous-Matha
  • : Réflexions d'un citoyen sur sa commune en Charente-Maritime.
  • Contact

Recherche

Citation

« La démocratie ne consiste pas à mettre épisodiquement son bulletin dans l’urne, à déléguer les pouvoirs à un ou plusieurs élus, puis se désintéresser, s’abstenir, se taire, pendant cinq ou sept ans. (...) La démocratie n’est efficace que si elle existe partout en tout temps. Le citoyen est un homme qui ne laisse pas aux autres le soin de décider de son sort commun. Il n’y a pas de démocratie si le peuple n’est pas composé de véritables citoyens, agissant constamment en tant que tels. »

Pierre Mendès-France - La république moderne.


Archives

13 août 2011 6 13 /08 /août /2011 17:35

 

Le blogueur de Brie-sous-Matha ne s'intéresse pas seulement à la vie si particulière de sa commune, mais il est aussi créateur d'images : les images fractales

 

et il les expose

à la Tremblade (La Grève), du 15 au 21 août inclus
tous les jours, de 10 à 20 h - entrée libre

 

voyez aussi ma galerie en ligne

 

fractale_3d_bandeau.jpg

 

fractale_3d_236.jpgLe mot « fractal » a été créé par le mathématicien Benoit Mandelbrot (1924-2010)  pour la première édition (1975) de son livre « Les objets fractals », mais les travaux qui lui ont progressivement permis de dégager ce concept débutèrent dans les années 50. De plus diverses figures fractales avaient été inventées par des mathématiciens depuis la fin du 19ème siècle, mais ces approches étaient restées sans liens entre elles. Le terme « fractale » est un néologisme créé par Benoît Mandelbrot à partir de la racine latine fractus, qui signifie brisé, irrégulier (fractales n.f). Dans la « théorie de la rugosité » développée par Mandelbrot, une fractale désigne des objets dont la structure est invariante par changement d’échelle.

 

Le mérite de Mandelbrot est d'avoir trouvé ce qu'il y avait de commun à des choses aussi diverses que certaines figures géométriques étranges, la distribution des parasites sur les lignes de transmission de signaux, la longueur des côtes, le tracé de celles de la Bretagne, les cours de la bourse, le régime des crues de certains fleuves, le relief terrestre, la distribution des galaxies, la structure des poumons, etc.

 

En partant de formules créées par Benoit Mandelbrot et d'autres mathématiciens (dont Gaston Maurice Julia, Waclaw Sierpinski, Helge von Koch et quelques autres), et en y associant les techniques de rendu d'image (en anglais "ray tracing"), j'ai créé avec mon ordinateur les images que j'expose cette année à La Tremblade.

fractale_3d_155.jpg 

 

Le lancer de rayon (anglais : ray tracing) est une technique de rendu en synthèse d'image simulant le parcours inverse de la lumière : on calcule les éclairages de l’œil vers les objets, puis vers les lumières, alors que la lumière va de la scène vers l'œil.

 

Cette technique reproduit les phénomènes physiques tels que la réflexion et la réfraction, et les ombres.

 

Le raytracing est gros consommateur de puissance informatique, et pour les images présentées dans cette exposition, le temps de calcul varie de 24 à 72 heures, avec un processeur cadencé à 2,34 gigahertz et une mémoire vive de 6 gigaoctets. Les images sont créées en haute définition, avec 8192 pixels pour la longueur et 6144 pixels pour la largeur. Cela donne une qualité visuelle supérieure à celle des très bonnes photos numériques. Les images sont tirées sur papier photo dans un laboratoire. Elles ont un rendu exceptionnel.

 

Lorsque vous traciez des rosaces sur votre cahier d'écolier, vous dessiniez une image fractale rudimentaire. Avec la rapidité que donne l'ordinateur, j'ai amélioré la méthode, pour en faire une véritable œuvre d'art.

 

L'exposition présente également des photos prises dans la nature, et leur association avec des images fractales qui présentent des points communs.

 

fractale_3d_titre_2.jpg

 

fractale_3d_204.jpg

Repost 0
14 août 2010 6 14 /08 /août /2010 00:08

Fractal_arbre_150.jpgLe blogueur est aussi créateur d'images insolites, appelées "fractales".

Des images créées à partir d'une formule mathématique plus ou moins complexe.

Dificile, pensez-vous, et vous êtes depuis longtemps brouillé(e) avec les maths.

Et pourtant, je suis presque certain que vous avez créé des images fractales au cours de votre existence. Quand vous traciez des rosaces avec votre compas sur des feuilles de cahier, vous faisiez dez images fractales sans connaître le mot.

L'effet de répétition d'une forme simple, avec un décalage calculé, et une variation d'échelle calculée donnent une image dite "fractale" (selon Benoit Mandelbrot, mathématicien franco-américain).

L'ordinateur permet d'amplifier le phénomène, grâce à sa rapidité de calcul. Il permet également d'ajouter la couleur, avec ses dégradés de teintes, là où votre compas n'écrivait qu'en noir.

 

Du 23 au 29 août, j'expose mes créations d'images fractales à la Tremblade, au lieu-dit "La Grève".

Venez découvrir des images fascinantes, une magie de couleurs et de formes.

La salle d'exposition est au bout de la route, près du parking, là où il y a l'embarcadère. Voir un plan

 

aff_Fractal468_11x15_resize.jpg

aff_Fractal486_11x15_resize.jpg


Encore quelques images                et une galerie en ligne, avec d'autres images fractales

 

redu_Fractal01.jpg  redu_Fractal02.jpg
 redu_Fractal03.jpg  redu_Fractal04.jpg
 redu_Fractal05.jpg  redu_Fractal06.jpg
 redu_Fractal07.jpg  redu_Fractal08.jpg
 redu_Fractal09.jpg  redu_Fractal10.jpg
 redu_Fractal11.jpg  Fractal473_resize_resize.jpg
Repost 0
24 mars 2010 3 24 /03 /mars /2010 11:13
bann_histoirepassion_200.jpgPassion pour l'histoire régionale

Quand on est passionné, on l'est rarement une seule fois.

A côté de mon intérêt pour ma petite commune de Brie-sous-Matha et de mon engagement personnel pour tenter de la sortir de l'ornière où elle a été enfoncée, j'ai une autre passion : celle de l'histoire régionale.

En 2006, j'ai créé le site Histoire Passion, dédié à l'histoire des provinces de Saintonge, Aunis et Angoumois.

Il a pour objectif de mettre à disposition de tous ceux qui s'intéressent à cette région :
  • des documents significatifs sur son histoire (publications de sociétés savantes, archives diverses)
  • des bases de données (environ 500.000 noms de personnes et de lieux de Charente et Charente-Maritime)
  • des outils de recherche (moteur de recherche interne, mots-clés, glossaires, etc)
  • des liens vers des des sites d'archives en ligne (Bibliothèque Nationale, Google Books et nombreux autres sites)
  • un forum où chercheurs et curieux s'échangent des informations sur l'histoire régionale

Rapidement, une petite équipe s'est constituée pour alimenter le site, composée d'autres passionnés, avec des compétences multiples et complémentaires.

Un million de visiteurs pour Histoire Passion

La fréquentation a connu une croissance exceptionnelle pour un site de ce type, et aujourd'hui entre 1400 et 1800 visiteurs viennent chaque jour consulter ses pages ou échanger dans ses forums.

L'accès au site est libre et gratuit. Il ne contient aucune publicité. Il est réalisé avec SPIP, logiciel libre et gratuit.

Le site Histoire Passion en quelques chiffres

Histoire Passion vous propose :

- 1528 articles dont 1489 en français et 39 en anglais,
- 1634 mots-clés,
- 25 brèves,
- 114 sites Web.

16 rédacteurs participent à la publication.

Les visiteurs du site Histoire Passion

Ils ont été 349.079 en 2008, 405.903 en 2009, et au total, à ce jour, plus d'un million. Ils ont parcouru près de 3 millions de pages.


Ils sont venus de 175 pays de notre planète. Les Français (85%) et les Canadiens (3,2%) viennent en tête, suivis par les Belges (2,1%).


Le site reçoit actuellement entre 1400 et 1800 visiteurs par jour.

un_million_350.jpg

Le site Histoire Passion a été récompensé par l'Académie de Saintonge en octobre 2007.

Pour le développement futur de ce site, les projets ne manquent pas.

Revenez le visiter régulièrement : il s'y passe toujours quelque chose de nouveau.
Repost 0
23 décembre 2009 3 23 /12 /décembre /2009 15:00
La fracture numérique en France et en Charente-Maritime n'est pas seulement une image utilisée dans les discours de campagne.

C'est aussi une réalité quotidienne.

En matière de téléphonie mobile, Il existe en France et en Charente-Maritime de trop nombreuses "zones blanches".

Ici, à Brie-sous-Matha, une partie du bourg reçoit, (ce qui fait probablement considérer que la commune n'est pas en "zone blanche"), mais pas le reste. Pour émettre ou recevoir des appels, je dois monter dans mon grenier ou aller dans la rue à une cinquantaine de mètres de ma maison.

Pour appeler, ça reste un effort acceptable. Pour recevoir des appels, c'est beaucoup plus aléatoire, car je ne monte pas très souvent dans mon grenier !

En matière d'internet, en théorie, la commune de Brie-sous-Matha est desservie en "haut débit". Si j'en crois mes factures d'Orange, j'y suis abonné. Mais depuis des mois, le débit du "haut-débit" est calamiteux. Lenteurs et coupures. La ligne téléphonique ne se porte guère mieux : beaucoup d'appels sont redirigés automatiquement dans la boite vocale.

2009-12-23 haut debit 2Depuis novembre 2009, le très bas "haut débit" s'est transformé en très-très bas "haut débit". Il doit y avoir quelqu'un qui marche sur le tuyau. Plus de 3 minutes d'attente pour afficher une page web ordinaire, 40 minutes pour recevoir un message avec une pièce jointe.

Est-ce la contribution de France Télécom à la mise en application de la loi Hadopi ?

Allez faire du téléchargement avec un débit de quelques octets par seconde ! A Brie-sous-Matha, les contrevenants à la loi Hadopi ne doivent pas être nombreux... 

Exemple ci-contre de fenêtre de téléchargement (le 23/12/2009 à 11 h 10)

Alors j'ai parcouru, comme beaucoup, le labyrinthe téléphonique des services de France Télécom, ("tapez 1, tapez 2, etc) et j'ai fini par trouver un interlocuteur qui a bien voulu (sans m'obliger, pour la nième fois, à débrancher tous mes filtres ADSL), regarder l'état du réseau. Il a constaté : "oui, il y a un problème dans votre réseau", Il m'a annoncé un délai de retour à la normale. Non tenu.

J'hésite à recommencer le parcours d'obstacles ("tapez 1, tapez 2, etc)
 
Les plus performants, dans cette affaire, ce sont les services de France Télécom qui enquêtent sur la perception du service d'assistance par les clients. Ils m'ont appelé très rapidement pour me demander si j'avais été bien accueilli. Lorsque j'ai dit que les problèmes de réseau n'étaient pas résolus, ils m'ont expliqué que la technique n'était pas leur domaine. Eux ils s'intéressent seulement à la qualité de l'accueil du client par les services de FT.

A ce jeu absurde, on peut penser que la qualité de l'accueil du personnel de France Télécom par les clients ne doit guère s'améliorer. Je comprend qu'ils aient des états d'âme...

Je n'ose pas demander à mon Maire de faire une démarche à ce sujet auprès de ses relations au Conseil Général de Charente-Maritime.

J'imagine - un fantasme, probablement - l'arrivée de renforts pour marcher sur le tuyau, pour que le débit diminue encore un peu, et que le blog "Briellois" ne soit plus reçu à Brie-sous-Matha. Un fantasme, pur et simple.
Repost 0