Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Pierre Collenot, citoyen de Brie-sous-Matha
  • Le blog de Pierre Collenot, citoyen de Brie-sous-Matha
  • : Réflexions d'un citoyen sur sa commune en Charente-Maritime.
  • Contact

Recherche

Citation

« La démocratie ne consiste pas à mettre épisodiquement son bulletin dans l’urne, à déléguer les pouvoirs à un ou plusieurs élus, puis se désintéresser, s’abstenir, se taire, pendant cinq ou sept ans. (...) La démocratie n’est efficace que si elle existe partout en tout temps. Le citoyen est un homme qui ne laisse pas aux autres le soin de décider de son sort commun. Il n’y a pas de démocratie si le peuple n’est pas composé de véritables citoyens, agissant constamment en tant que tels. »

Pierre Mendès-France - La république moderne.


Archives

7 mai 2009 4 07 /05 /mai /2009 22:37
Nouveau : l'enregistrement audio de cette réunion est disponible en ligne ici

A Brie-sous-Matha, les élections successives des maires tournent au Grand Guignol. Pour les prochaines, si vous voulez y assister, il vaudra mieux retenir votre place.

Pour les précédentes, voir :
Ce soir, nous avons élu notre 4ème maire depuis le 24 février, au cours d'une séance du Conseil tout à fait typique.
 
D'abord, parlons du résultat. Tous les bookmakers avaient donné Bernard Goursaud gagnant à 3 contre 1. Sans surprise, le favori a retrouvé son écharpe. Les gains seront faibles, parce la course était gagnée d'avance, et l'arrivée dans l'ordre.

Un dessin pour récapituler l'historique, à l'attention de celles et de ceux qui n'auraient pas suivi cette histoire depuis le début :


A = Bernard Goursaud - B = Michelle Guillaume - C = Pierre Speletta

Nous sommes donc revenus très exactement à la situation initiale. Le jeu des chaises musicales a beaucoup plu aux joueurs, et ils ne savent plus comment s'en passer.

Ce résultat était largement attendu, parce que tout le monde savait à Brie que Mr Bernard Goursaud ne pouvait pas accueillir prochainement les "jumeaux" ariégeois(1) sans porter l'écharpe tricolore. Imaginez ce qu'ils auraient pu penser !

Quant à la séance du conseil proprement dite, elle a recueilli un succès mérité.
  • Le Code des Collectivités Territoriales a été gaiement laissé au placard : pas d'appel des conseillers, désignation croquignolesque d'un secrétaire de séance, oubli de désigner deux assesseurs. L'ex-nouvelle première adjointe a même laissé entendre que toutes ces règles légales l'agaçaient fortement.
  • Le maire intérimaire (Bernard Goursaud, si vous avez suivi) a ouvert la séance en disant qu'il lançait un débat, et a demandé la démission collective et unanime et individuelle de tous les conseillers municipaux. Puis il a lancé un tour de table. Les membres du conseil qui ont essayé de dire autre chose que "OUI" ou "NON" à cette demande et de justifier leur réponse se sont vus interdire de parole par Mr Goursaud. La démocratie à sa manière : "Dis OUI ou tais-toi".
  • Le maire intérimaire, décidément très en verve ce soir, a dit qu'il se présentait comme candidat au poste de maire à deux conditions qui méritent d'être citées :
  1. qu'un avocat soit désormais présent pendant les réunions du Conseil Municipal. (Je n'affabule pas du tout)
  2. qu'un huissier soit rémunéré par la commune de Brie pour aller faire le constat de tout ce qui se fait d'illégal dans les 24 autres communes du canton de Matha. Puis, dans un long discours, il a rappelé tout le mal qu'il pensait de la CDC. On s'interroge encore sur ce que ça venait faire là, pour sa réélection.
L'assistance, dans laquelle on pouvait compter quelques journalistes, semblait se demander si elle rêvait et si elle devait se pincer.

En ce qui me concerne, j'ai cessé de me pincer pendant les conseils municipaux depuis la réunion du 10 mars 2009. A cause des bleus, mon conjoint me soupçonnait de pratiques sado-maso !!! Je le dis tout net : ce n'est pas mon trip.


(1) Depuis 1999, la commune de Brie-sous-Matha est "jumelée" avec la commune de Villeneuve-du-Paréage, en Ariège, près de Pamiers.
Repost 0
4 mai 2009 1 04 /05 /mai /2009 09:34
COMMUNE DE BRIE SOUS MATHA 17160
CONVOCATION DU CONSEIL MUNICIPAL

Madame, Monsieur,

J'ai l'honneur de vous inviter à la réunion du Conseil Municipal qui aura lieu dans la salle de la Mairie,

Jeudi 07 Mai 2009 à 20 h 30

Je vous remercie de bien vouloir assister à cette séance et vous prie d'agréer, Madame, Monsieur, l'expression de mes sentiments distingués.

Session ordinaire

Suite à l'acceptation de démission de Pierre SPELETTA, Maire, conformément aux Code Général des Collectivités Territoriales Article L 2122-7 et L 2122-8, il y a lieu de pratiquer à (sic) une nouvelle élection.


ORDRE DU JOUR :
1. Election du Maire
2. Désignation du nombre d'adjoints
3. Election des Adjoints

Brie-sous-Matha, le 30 Avril 2009

Bernard GOURSAUD
Maire par intérim


Commentaires du blogueur :

Il y a campagne et campagne...pour l'élection d'un "nouveau" maire
 
Cette réunion avait été annoncée le 30 avril, dans le journal Sud-Ouest, avant que les conseillers municipaux en soient eux-même informés. Ce n'est d'ailleurs pas la première fois, au cours de ces derniers mois,  que l'information de la presse a précèdé l'information des élus de Brie-sous-Matha. Plusieurs conseillers municipaux se sont élevés contre cette pratique peu démocratique au cours des réunions du Conseil Municipal.
 
La "coutume", probablement...
Repost 0
28 mars 2009 6 28 /03 /mars /2009 13:57
Incroyable, mais vrai !



A Brie-sous-Matha, le jeu des chaises musicales continue ! (voir l'épisode précédent)

Ce matin, à l'heure de l'apéro (11 h 45), le Conseil Municipal a élu son nouveau Maire et ses deux adjoints, après deux jets de l'éponge successifs.

C'est très simple : le 1er adjoint (Pierre Speletta) a été élu maire, le deuxième adjoint (Bernard Goursaud) a été élu premier adjoint, et la dernière Maire (Michelle Guillaume) a été élue deuxième adjoint.

Lors de ces 3 scrutins, les 3 élus ont obtenu 6 voix en leur faveur, sur 11 votants. On assiste donc à un effritement progressif de la "majorité" détenue par le trio des joueurs de chaises musicales.
 
Pour celles et ceux qui n'ont pas compris, je fais un dessin pour résumer les épisodes successifs de l'élection du Maire de Brie :


A = Bernard GOURSAUD     B = Michelle GUILLAUME     C = Pierre SPELETTA

Cela s'appelle "le jeu des chaises musicales",

Comme dans tous les jeux, il y a d'abord une phase d'entraînement. Apparemment, les joueurs ont compris comment ça fonctionne.

On passe maintenant au vrai jeu des chaises musicales : on retire une des 3 chaises.

Musique, maestro.
Repost 0
25 mars 2009 3 25 /03 /mars /2009 14:55


Il s'agit plus probablement de "procéder à une nouvelle élection", ce que, par la force des choses, nous sommes accoutumés de pratiquer.
Repost 0
27 février 2009 5 27 /02 /février /2009 10:12
Un nouveau Maire (plus exactement une Maire) vient d'être élu à Brie-sous-Matha.

Nouveau Maire = nouveau capital de confiance.

Le blogueur Briellois pense que cela mérite d'être testé, à l'usage et information de ses concitoyens.

Alors, un test sous forme d'un courrier, pour vérifier si le capital de confiance que les habitants de Brie accordent naturellement à leur nouvelle Maire, repose sur de bonnes bases.
Brie-sous-Matha, le 24 février 2008


Objet : Jugement du TGI de Saintes du 18/12/08


Madame le Maire,


Par jugement du Tribunal de Grande Instance de Saintes du 18 décembre 2008, la Commune de Brie-sous-Matha a été condamnée, au titre de l’article 475-1 du Code de Procédure Pénale, à me verser la somme de 800 euros.

Par vote et délibération du Conseil Municipal du 27 décembre 2008, la Commune a décidé de ne pas faire appel de ce cette décision.

A ce jour, soit plus de deux mois après le jugement, cette somme ne m’a pas encore été payée.

Je m’en étonne et je vous remercie de me faire savoir sous quels délais elle me sera réglée (principal et intérêts légaux de retard).

Dans l’attente de votre réponse,

Je vous prie d’agréer, Madame le Maire, l’expression de mes salutations distinguées


Pierre Collenot 


Copie à Monsieur le Sous-préfet et à Monsieur le Percepteur


Le test est lancé : les habitants de Brie seront bientôt informés de son résultat.

 

- Le 12 mars 2009, le résultat du test

Repost 0
25 février 2009 3 25 /02 /février /2009 00:08
Comme une pièce de Shakespeare : Much ado about nothing - Beaucoup de Brie pour rien - Pièce créée à Londres vers 1598-99

On prend les mêmes, on change l'écharpe d'épaule, et on recommence.

Mardi 24 février, le Conseil Municipal a élu le nouveau Maire de Brie-sous-Matha et ses deux adjoints : un simple jeu de chaises musicales.

Le premier adjoint devient maire ; le second adjoint devient premier adjoint ; l'ex-maire devient second adjoint.


Les habitants de Brie qui pouvaient espérer un changement dans la gestion de la commune après la démission du maire vont devoir patienter encore un peu. D'autant que, comme dans l'image ci-dessus, c'est toujours le même qui garde la main sur les dossiers !
 

Les réactions, à Brie, dans le canton de Matha et au-delà
(reçues lors de contacts, appels téléphoniques, nombreux courriels)

  • si les changements arrivent,après de longs efforts et du temps alors que nous n'espérons plus rien ,ce sera une bonne surprise
  • comme on dit par ici : "Plus ça change, et plus c'est pareil !"
  • mais alors, rien n'est changé à Brie ?
  • quelle mascarade ! (ajout du blogueur : normal, c'était jour de Mardi Gras)
Repost 0
13 février 2009 5 13 /02 /février /2009 11:39
La démission du maire de Brie, annoncée à grand bruit médiatique, le 18 janvier dernier, n'est-elle qu'un coup de bluff ?
 
C'est la question que se posent de nombreux habitants de Brie et d'ailleurs.

Que dit le Code des Collectivités territoriales (art L 2122-15 du CGCT) ?


La démission du maire ou d'un adjoint est adressée au représentant de l'Etat dans le département.

Elle est définitive à partir de son acceptation par le représentant de l'Etat dans le département ou, à défaut de cette acceptation, un mois après un nouvel envoi de la démission constatée par lettre recommandée.


Le maire et les adjoints continuent l'exercice de leurs fonctions jusqu'à l'installation de leurs successeurs, sous réserve des dispositions des articles L 2121-36, L 2122-5, L 2122-6, L 2122-16, L 2122-17.

Toutefois, en cas de renouvellement intégral, les fonctions de maire et d'adjoint sont, à partir de l'installation du nouveau conseil jusqu'à l'élection du maire, exercées par les conseillers municipaux dans l'ordre du tableau.

La procédure prévue au présent article s'applique également lorsque le maire ou l'adjoint se démettent simultanément du mandat de conseiller municipal.

Par dérogation aux dispositions du premier alinéa, les démissions des maires et adjoints données en application des articles L 46-1, L.O. 151 et L.O. 151-1 du code électoral sont définitives à compter de leur réception par le représentant de l'Etat dans le département.

A supposer que le Maire ait envoyé sa démission au Préfet (en respectant les formes prévues), le suspense peut durer encore un moment.

Ce qui est certain : une formule du genre "Ma démission a été refusée par le Préfet" ne correspond à aucune situation légale prévue au CGCT. Elle serait synonyme de "Je n'ai pas confirmé ma démission par lettre recommandée".
 
La question posée par beaucoup d'habitants : le Maire de Brie a-t-il réellement envoyé sa démission au Préfet ?
Repost 0
19 janvier 2009 1 19 /01 /janvier /2009 10:13
BRIE-SOUS-MATHA.
Pierre Collenot attend

Joint dimanche après-midi par « Sud Ouest », Pierre Collenot, l'opposant à Bernard Goursaud, n'a pas voulu réagir a la déclaration faite le matin même par le maire et à laquelle il a assisté en tant que conseiller municipal.« Depuis les municipales, M. Goursaud a laissé entendre à plusieurs reprises qu'il voulait démissionner. II avait assuré qu'il se retirerait si j'étais élu au Conseil municipal. II n'en a rien fait. J'attends que sa démission ait été acceptée officiellement par le préfet et soit donc effective », indique Pierre Collenot qui sait parfaitement que le terme « d'hurluberlu » empioyé hier par le maire lui était destiné. « Ce n'est pas la première fois qu'il me traite ainsi ! », déplore M. Collenot.

Le maire va démissionner

Le maire, Bernard Goursaud, entouré de ses adjoints et des présidents des associations, annonce sa démission de maire.

Ce dimanche 18 janvier, Bernard Goursaud, qui tient les rênes de la commune depuis bientôt trente ans, a profité de la cérémonie des voeux pour annoncer sa démission de maire. Il abandonnera le fauteuil de premier magistrat, mais il compte bien continuer de siéger au sein du conseil municipal.

Le maire a expliqué sa décision en ces termes : « Depuis les dernières élections, la commune est devenue ingérable à la suite de manoeuvres sournoises de certains individus intolérants et vindicatifs. Nous vivons sous la menace permanente de la délation, de la dénonciation, de la poursuite judiciaire, voire de l'agression personnelle. J'ai déjà avisé les autorités de tutelle que nous vivons sur une poudrière qui risque d'exploser à tout instant. Il est impossible de continuer à travailler dans de telles conditions. »

Un opposant fort critique

De fait, Bernard Goursaud vit très mal l'opposition critique et permanente de Pierre Collenot qui siège, depuis mars 2008, au conseil municipal. Les propos tenus par ce dernier sur son blog avaient conduit le maire de Brie-sous-Matha à porter plainte pour diffamation à l'encontre de Pierre Collenot. Mais le 22 novembre dernier, le tribunal correctionnel de Saintes a débouté Bernard Goursaud, jugeant sa plainte irrecevable en raison de la prescription des faits.

Hier, le maire a remercié « pour leur travail et leur esprit d'équipe » la majorité de son Conseil municipal ainsi que les bénévoles de l'ensemble des associations locales (comité des fêtes, de jumelage, club du troisième âge, bibliothèque, société de chasse et association cantonale de défense des contribuables). Indiquant agir « en concertation avec mes adjoints, mes proches et ma famille, qui me soutiennent dans ma démarche », Bernard Goursaud a pris rendez-vous avec Frédéric Brassac, le nouveau sous-préfet de Saint-Jean-d'Angély afin de lui présenter sa démission dans la semaine à venir.

Repost 0
29 mars 2008 6 29 /03 /mars /2008 19:43
Document distribué aux habitants de Brie-sous-Matha le 27 mars 2008
La première partie de ce document avait été lue en séance par Jean-Jacques Labrousse, lors du conseil municipal du 21 mars 2008.

INTERVENTION FAITE LORS DE MA CANDIDATURE AU POSTE DE MAIRE

En préambule, je voudrais rappeler, sur mon honneur et ma conscience, que, malgré ce qui a pu être colporté comme ragots ou médisances, je n’ai pas contribué à la création du blog de Pierre Collenot  ni à  lui fournir quelques informations qui auraient pu nuire à l’équipe sortante ou à la liste à laquelle j’avais choisi d’appartenir. Au contraire j’ai dit à Pierre, dés le début du blog(le jeudi 10 janvier), que cela ne me semblait pas un outil adapté et je l’ai ensuite plusieurs fois invité à éviter des propos trop incisifs. Je reconnais néanmoins le courage dont il a fait preuve, permettant ainsi que ce qui se disait ou se dit encore sous le manteau, soit rendu public.

Tirant les conclusions de ce qui s’est passé depuis début mars, je me présente donc au poste de Maire.

 J’en donnerai d’abord 3 raisons :

-    Dans les semaines qui ont précédé le premier tour, notre tête de liste a fait émergée une candidature supplémentaire (c’est lui qui a rédigé, dupliqué lettre de candidature et bulletins) dans le seul but de ne pas me faire élire. Outre que cette manœuvre a eu le résultat que l’on sait, je considère qu’elle a rompu le pacte de loyauté et de franchise qui nous liait.

-    Le dimanche 9 mars à 16 heures, Monsieur le Maire a perdu ma confiance car j’ai eu la preuve qu’il avait menti à son Conseil Municipal et à moi-même. Lors de la réunion du Conseil Municipal du 2 octobre 2007, à la question que je lui posais de savoir si nous avions subi des pénalités dans la procédure du paiement des écoles, il a répondu négativement, me fournissant même des documents à l’appui qui pouvaient le laisser croire. Or, le 9 mars,  il s’avère que sur ma demande de consulter le dossier, il possède bien une lettre de Monsieur le Préfet qui prouve que la Commune à bien été pénalisée de 9 000€ environ soit 6 millions d’anciens francs. Qui d’entre nous était au courant ? Cette attitude est indigne d’un maire et je ne peux cautionner sa réélection à ce poste.

-    Je ne peux pas non plus vivre sous la menace permanente d’un chantage à la démission. Avant le deuxième tour c’était à qui voulait l’entendre : “Si Pierre Collenot est élu je ne me représenterai pas”. Depuis si j’en crois la rumeur c’est : “je me représente et démissionnerai après les cérémonies d’anniversaire du jumelage avec l’Ariège”. Ce n’est pas pour cette raison ni dans ces conditions que l’on est candidat pour gérer un village.

S’il fallait trouver d’autres raisons j’en nommerais deux. Cela en fera donc provisoirement 5.

-    La politique  d’opposition systématique, le dénigrement de ses collègues sur le canton, l’entêtement dans le dossier des écoles,  les constantes volte-face de notre Maire, font de notre commune, la risée du canton et nous discréditent.

-    Enfin, si par le plus grand des hasards, j’étais élu, je puis affirmer que je serai un Maire intègre, juste et régulier, au services de tous les habitants de la commune, sans exclusive et que tous seront traités de la même façon dans le respect du droit et de l’intérêt collectif.

Cette intervention est écrite, je la transmets au secrétaire de séance pour qu’elle soit intégrée au compte rendu de cette réunion qui sera bien sûr affiché en lecture publique.

Jean- Jacques Labrousse



MÊME SI ÇA FAIT MAL !

Les deux premiers paragraphes concernant des regrets publics à caractère familial ont été supprimés à la demande de leur auteur

Fallait-il, pour protéger les liens familiaux, faire comme j’ai choisi de le faire le 20 janvier 2008, accepter d’être colistier et faire comme si…tout allait bien. Bernard, n’a pas su reconnaître ce pas fait vers lui. Il voulait ma peau, comme il l’a dit. Non pour des différences profondes d’approche sur l’intérêt communal, bien qu’il y ait eu par le passé des discussions sérieuses entre nous sur certains sujets, mais parce qu’il avait décrété que je représentais un danger pour lui, l’empêchant  de prospérer dans le flou de moins en moins artistique dans lequel il gère la commune et les intérêts communaux. Petit à petit, un mensonge en poussant un autre, une dérive en entraînant une autre, la vérité sortira.

Je ne pouvais plus faire comme si…

J’aurais pu, comme le font d’autres m’écarter, ne pas solliciter un nouveau mandat. Ce n’est pas ma conception du bien public dans lequel mes parents d’une famille de 7 enfants, petits ouvriers, nous ont éduqué. Savoir d’où l’on vient, conserver ses valeurs, accepter celles des autres même s’il faut les discuter, servir l’intérêt collectif, ne jamais renoncer face à la médisance et à la calomnie, travailler sans relâche à l’avènement d’une humanité meilleure et plus éclairée, tels sont mes engagements et je compte bien les poursuivre jusqu’au seuil de ma vie.

 Avoir la tête haute, être un homme debout !

J’ai donc choisi, après les péripéties de début mars, de montrer clairement mon opposition au fonctionnement municipal de notre nouveau maire, en me présentant contre lui à ce poste.
Je ne me trompais pas, je savais bien que tout était organisé et que je n’avais aucune chance. Mais ce geste était en accord avec ma conscience. Ma surprise a été de trouver à mes cotés des voix en plus de celle que je pouvais imaginer. Je remercie sincèrement les trois personnes qui ont ajouté leur voix à la mienne. C’est courageux de prendre le risque de rentrer en disgrâce de notre maire. Heureusement, au-delà du parti pris individuel, il y a encore quelques personnes qui refusent d’être des moutons. Tant mieux, si des temps troubles revenaient nous pourrions  encore former la Résistance, pas celle de mai 44 mais celle de juin 40.

Sachez que je resterai un conseiller municipal d’opposition, car il faudra désormais que je me considère comme tel, mais d’une opposition constructive. J’apporterai, dans la mesure où l’on voudra bien l’accepter, ma contribution, mes compétences, mon temps au service de cette commune qui m’a adopté.

Sur mes engagements associatifs rien de mon côté ne sera changé. Je m’investirai comme par le passé. Car pour moi soutenir les associations, ce n’est pas dire aux autres ce qu’il faut faire, javasser les mains dans les poches, mais au contraire les mettre dans le cambouis.

Merci à tous de m’avoir lu, chacun en tirera les conséquences dans ses relations avec moi, pour moi seul compte l’honneur.

 Jean Jacques LABROUSSE

Repost 0
21 mars 2008 5 21 /03 /mars /2008 23:05
Propos successifs tenus par notre Maire :

- Avant le 16 mars :
Si Collenot est élu, je démissionne de mon mandat de maire.

- Le 16 mars, Collenot est élu
 
- Entre le 16 et le 21 mars
Je démissionnerai après le voyage en Ariège (à la Pentecôte 2008).

- Au conseil du 21 mars :
Je ne suis pas attaché à mon mandat de maire.
Bernard Goursaud est élu maire avec les voix de 7 des 11 conseillers.

à suivre ...

Question du blogueur : pourquoi le conseil a-t-il élu un maire intérimaire ?
La situation de la commune n'aurait-elle pas justifié l'élection d'un maire vraiment titulaire ?
Repost 0