Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Pierre Collenot, citoyen de Brie-sous-Matha
  • Le blog de Pierre Collenot, citoyen de Brie-sous-Matha
  • : Réflexions d'un citoyen sur sa commune en Charente-Maritime.
  • Contact

Recherche

Citation

« La démocratie ne consiste pas à mettre épisodiquement son bulletin dans l’urne, à déléguer les pouvoirs à un ou plusieurs élus, puis se désintéresser, s’abstenir, se taire, pendant cinq ou sept ans. (...) La démocratie n’est efficace que si elle existe partout en tout temps. Le citoyen est un homme qui ne laisse pas aux autres le soin de décider de son sort commun. Il n’y a pas de démocratie si le peuple n’est pas composé de véritables citoyens, agissant constamment en tant que tels. »

Pierre Mendès-France - La république moderne.


Archives

8 février 2010 1 08 /02 /février /2010 18:04

tortue.gif
Le site de Nature Environnement 17
banniere2.jpg


Communiqué de Presse...

Brie-sous-Matha : "La défense de l’Environnement devient une activité dangereuse… un conseiller municipal agressé…"

La Rochelle, le dimanche 7 février 2010

 


La défense de l’environnement devient une activité dangereuse…

 

Un conseiller municipal a demandé des comptes au maire sur des carrières et dépôts sauvages de déchets sur sa commune, mal lui en a pris.

 

Samedi 6 février, au cours de la 4ème réunion du conseil de la semaine, le maire de Brie-sous-Matha s’en est pris violemment à un conseiller municipal d’opposition. Pierre COLLENOT, a été menacé du poing, jeté au sol, et son baladeur mp3 a été détruit à grands coups de talon. Pierre COLLENOT, légèrement contusionné, a porté plainte pour violences.

 

Au conseil municipal du 2 février, le maire, sollicité depuis plusieurs semaines, avait fini par mettre à l’ordre du jour le rapport de la DRIRE (d’octobre 2008) sur les carrières interdites et les décharges sauvages de la commune. Un rapport accablant pour la municipalité, et pour Bernard GOURSAUD, le maire, lui-même exploitant illégal de carrières à titre privé.

 

Nous ne comprenons pas le silence du maire sur ce dossier : il en avait connaissance depuis 2008, mais l’avait caché aux élus. Une situation d’autant plus inacceptable que ce rapport préconise la mise place de protections pour empêcher de nouvelles décharges sauvages, pour mettre fin aux extractions illicites de matériaux, et pour garantir la sécurité des riverains de la carrière, entourée d’à-pics très dangereux. Le maire s’est toujours opposé à cette mise en place. La responsabilité de la commune est donc lourdement engagée par son silence et son inaction.

 

Pierre COLLENOT est militant des deux associations Nature Environnement 17 et Actions Informations Ecologie 17 (AIE17).

 

L’association AIE17 s’est impliquée dans ce dossier en 2008 et plusieurs procédures administratives et pénales sont en cours.

 

La défense de l’environnement : un sujet tabou pour le maire…

 

Toutes les actions menées par ce militant associatif en faveur de l’Environnement dans sa commune (eaux, carrières, décharges sauvages) se sont heurtées jusque là à une fin de non recevoir du maire. Ce dernier avait même organisé le 4 novembre dernier, une réunion publique où il les défenseurs de l’Environnement ont été livrés à sa vindicte et calomniés. Une situation inacceptable !

 

La pression de l’administration et de la justice, l’action engagée par les associations et Pierre COLLENOT sur son blog "Briellois" semblent avoir fait "perdre les pédales" au maire de Brie-sous-Matha.

 

Nature Environnement 17 et AIE17 soutiennent Pierre COLLENOT et s’élèvent contre les méthodes d’un autre âge du maire de Brie.

 

Ces actes sont indignes d’un élu de la République, ces agissements déshonorent le mandat de maire. Le premier magistrat de la commune n’est-il pas dans ses fonctions officier de police judiciaire ? C’est le monde à l’envers…

 

Cet événement ne doit pas occulter le fait que les dépôts sauvages de déchets sont soumis au contrôle du Préfet et des services de l’Etat, que dans le cas de Brie-sous-Matha, ces services sont intervenus sans réel résultat.

 

Notre souhait est donc que les mises en demeure soient effectivement transmises et que le Préfet saisisse le Procureur de la République. Les associations vont examiner la possibilité de se constituer partie civile.

 

Ce cas de gestion de déchets en infractions avec la règlementation, n’est pas un cas isolé et nous sommes confrontés à l’immobilisme des responsables, plusieurs autres dossiers vont donc être transmis à Monsieur le Préfet afin qu’il fasse respecter la règlementation. 

Nature Environnement 17 & Actions Informations Ecologie 17

Partager cet article

Repost 0

commentaires

CHARPENTIER 14/02/2010 15:31


Arrivé à ce point  ( après tous les autres ... )  il ne resque plus que la dissolution du conseil municipal par le ministre de l'Intérieur ( sur rapport motivé du préfet ) artricle
L2121-6 du CGCT .

Mais y-at'il encore une démocratie dans ce pays ?


Pierre Collenot 14/02/2010 18:02


Est-ce vraiment la solution ?

Il existe dans les textes suffisamment de dispositions qui ne sont pas mises en oeuvre par l'Administration, pour des raisons de laxisme ou de copinage politique. Il existe un arsenal répressif qui
n'est pas utilisé, pour des raisons analogues.

Avant de revenir devant les électeurs, ne serait-il pas tout simplement utile de revenir aux règles fondamentales qui devraient s'appliquer dans cette commune, et sont ouvertement bafouées par le
maire.

Le législateur accumule les lois et règlements, puis il se désintéresse de leur application. Il ne met pas en place les moyens de contrôle nécessaires, et tolère que le copinage politico-affairiste
prenne le dessus. Je pense qu'il faut avant tout s'attaquer à cette forme de corruption.