Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Pierre Collenot, citoyen de Brie-sous-Matha
  • Le blog de Pierre Collenot, citoyen de Brie-sous-Matha
  • : Réflexions d'un citoyen sur sa commune en Charente-Maritime.
  • Contact

Recherche

Citation

« La démocratie ne consiste pas à mettre épisodiquement son bulletin dans l’urne, à déléguer les pouvoirs à un ou plusieurs élus, puis se désintéresser, s’abstenir, se taire, pendant cinq ou sept ans. (...) La démocratie n’est efficace que si elle existe partout en tout temps. Le citoyen est un homme qui ne laisse pas aux autres le soin de décider de son sort commun. Il n’y a pas de démocratie si le peuple n’est pas composé de véritables citoyens, agissant constamment en tant que tels. »

Pierre Mendès-France - La république moderne.


Archives

26 août 2009 3 26 /08 /août /2009 16:57

Quand le sage montre la lune, certains regardent le doigt (proverbe chinois adapté)


Malgré les multiples demandes du blogueur pour obtenir du maire une fermeture efficace des carrières poubelles de Brie-sous-Matha,

- verbalement en Conseil Municipal
- par écrit (voir cet article)

Malgré deux procédures judiciaires intentées pour non-respect du PLU et du Code de l'Urbanisme
 
le maire est resté sourd à toute demande.
 
L'article Pôles nature de Charente-Maritime et pôles anti-nature de Brie-sous-Matha le fait enfin réagir.

Mais visiblement il ne l'a pas vraiment lu, comme le montre le tract ci-dessous, qu'il a fait distribuer aux habitants de Brie-sous-Matha, 

Ce qui est justement reproché au Maire, c'est l'absence de moyens mis en oeuvre par la commune pour empècher que ces carrières restent ouvertes 24 H / 24, pour supprimer la facilité d'accès qui existe actuellement et pour empècher les dépôts qui se font actuellement. 



C'est comme dans les BD, pour comprendre toute l'histoire, il ne faut pas se contenter de regarder les images. Il faut aussi lire le texte.
 
Le tract du Maire a été distribué le 24 août 2009 dans les boites aux lettres des habitants de Brie-sous-Matha.
 
- Vous appelez cela comment ?
- Désinformation ?
- Je ne vous le fais pas dire !

Comme d'habitude, plutôt que de règler les problèmes de la commune, le Maire règle ses comptes.

Mais je ne peux que le remercier d'inciter les Briellois à venir sur le blog Briellois vérifier par eux-mêmes ce qui y est écrit.

En lisant l'article et en particulier la mention des vice-présidences données par le Conseil Général à un maire qui montre l'exemple de ce qu'une commune ne doit plus faire, il comprendront tout de suite la cause et la forme de la réaction de Mr Goursaud.

Les Briellois ne sont pas aussi naïfs que le pense Monsieur le Maire.
Repost 0
22 août 2009 6 22 /08 /août /2009 15:56

Toutes les rivières de la région sont à sec.
 
L'Antenne n'est plus qu'un souvenir (photos à Matha le 16 août 2009)

   


La Boutonne est morte, (photo le 8 août à l'écluse de Bernouet - St Jean d'Angély), les kayaks sont sur les galets.


Le Mignon, la Seudre, la Soloire, le Né et la Rouzille ne vont pas mieux.


Le préfet prend des arrêtés qui demandent à tous de réduire la consommation d'eau.

Il y a des risques sérieux de pénurie d'eau potable.
 
A Brie-sous-Matha, le Maire s'en fout comme de sa première chemise.
 
A Brie-sous-Matha, dans la République Autonome Brielloise (R.A.B.), le ruisseau coule, lui. Mais il ne coule pas tout seul.

De nouveau, comme il y a quelques jours (Voir : Les grandes eaux de la République Autonome Brielloise (R.A.B.) - Article du 31/07/2009), il a décidé de poursuivre le pompage et d'achever le vidage des nappes phréatiques de la commune et de ses voisines.

Il pompe pour arroser son égo en maintenant un courant artificiel dans le Ru à la fontaine de Brie. "Je pompe, donc je suis" (devise Shadok). Mais pourquoi pompe-t-il ainsi ? Peut-être tout simplement pour montrer qu'il est le maître de la R.A.B. et que ça lui donne tous les droits.
 
Des pompes tirent l'eau de la source et des nappes phréatiques de la commune et des communes voisines pour la déverser inutilement dans le Ru. De nouveau, des centaines de mètres cubes d'une eau précieuse pour tous sont inutilement perdues par évaporation.
 
Vidéos du samedi 22 août 2009 vers 16 h 15 à la fontaine de Brie-sous-Matha.
 

 

 

 



Un premier courrier (voir ici) avait obtenu de la part du Maire un retour à la raison.
Le résultat a été de courte durée, alors que la situation hydrographique s'est largement détériorée depuis.
 
Comment faut-il lui expliquer ?
 
Le coup de pied au cul précédent doit-il être répété ?

Repost 0
21 août 2009 5 21 /08 /août /2009 19:16
 A la demande de Monsieur Dominique BUSSEREAU, président du Conseil Général de la Charente-Maritime et Secrétaire d'Etat chargé des Transports, (courrier du 29 septembre 2009), pour respecter les articles L 332.1 et L 332.5 du code de la propriété intellectuelle, deux images ont été retirées de cette page le 30 septembre 2009.


Cependant, les carrières-poubelles de Brie-sous-Matha sont toujours d'actualité

En Charente-Maritime, le Conseil Général développe des "Pôles Nature" 

Beaucoup s'en réjouissent. Je m'en réjouis avec eux.

Un bon exemple : les carrières de Crazannes.

Je vous recommande la visite de ces lieux uniques, un autre monde.

Mais, en même temps, en Charente-Maritime, le Conseil Général tolère des pôles anti-nature 

Nous en sommes attristés.


Un mauvais exemple : Les carrières poubelles de Brie-sous-Matha.

 
Depuis plus d'un  an nous essayons d'attirer l'attention sur la situation inacceptable des carrières-poubelles de Brie-sous-Matha. Dans le silence des responsables ce cri reste sans effet. Voir "Les décharges sauvages de Brie-sous-Matha"

Nous en sommes d'autant plus attristés que le Conseil Général a cru utile de récompenser le Maire qui est responsable de la création de ces pôles anti-nature, en lui donnant la vice-présidence du syndicat départemental de l'eau et la vice-présidence du syndicat départemental de la voirie. Ces vice-présidences sont assorties d'indemnités substantielles.

Il y avait certainement en Charente-Maritime des maires plus méritants.

Demain les "Pôles Nature" seront-ils les "réserves indiennes" de la nature en Charente-Maritime ?

Parce que nous aimons la nature, et pour qu'elle soit respectée, nous nous ne voulons plus voir cela :
(photos prises dans les carrières communales de Brie-sous-Matha, les plus récentes le 8 août 2009)


















































































Repost 0
12 août 2009 3 12 /08 /août /2009 18:23
Le drapeau bleu-blanc-rouge de la Mairie, qui ne servait plus à pavoiser cet édifice public lors des fêtes nationales et autres évènements nationaux (voir cet article), a été retrouvé transformé en costume de "Super Menteur".


La mise en ligne des enregistrements audio des conseils municipaux a rencontré un grand succès auprès des visiteurs et on peut maintenant dire des auditeurs du blog "Briellois". Alors on continue, avec un léger différé : réunion du conseil à 14 h, audition possible dès 20 h. C'est pas beau l'internet ? Demain peut-être, la possibilité de l'écouter en direct, avec vidéo, comme l'Assemblée Nationale. La chaîne "brielloise", c'est pour demain.
 
Le compte-rendu de cette réunion est affiché ici, pour permettre à chacun, comme précédemment, de comparer la version du maire et l'enregistrement de la réunion. Plus que jamais, l'opération "anti-langue-de-bois", si appréciée des visiteurs, se poursuit.
 
Avec une réunion un 12 août à 14 h, on s'attendait à des sujets urgents et importants. Il n'en a rien été.
Ecoutez tout de même : il y a des passages qui valent leur pesant de cacahuètes.
 
Le principal sujet de préoccupation du Maire était
: mais comment vais-je faire pour occuper un personnel communal aussi excédentaire ?

C'est pour répondre à cette grave question qu'il nous a réunis un 12 août à 14 heures. Et celles et ceux qui ne sont pas contents n'ont qu"à aller se faire voir ailleurs (voir "finale")

Sujet Commentaires MP3 à télécharger
Moi, j'en ai trois !!!
Introduction
Ca commence très fort : le Maire annonce qu'il dispose de 3 pouvoirs de conseillers absents.
J'ai demandé à vérifier. Il n'a pu présenter qu'un seul pouvoir sur les 3 annoncés !!!
 
Au Conseil Municipal de Brie, le Maire joue au poker menteur ; il ne faut jamais prendre ses affirmations pour argent comptant.
 
Une vérification est instructive.
 
Douter des paroles du Maire, est-ce un crime de lèse-majesté ou une précaution nécessaire ?

 
Télécharger ici et écoutez

MP3, 3,2 Mo

06' 54"
Sujet divers : panne électrique à la mairie, fin de la panne de la pompe de la fontaine, courriers reçus par le maire, instructions préfectorales sur le désherbage, ordures ménagères (information dans les communes sur le tri et le compostage), un feu (?) dans le bourg. La rubrique "questions diverses" a disparu depuis longtemps de l'ordre du jour des Conseils Municipaux de Brie-sous-Matha. Trop risqué pour le Maire. C'est donc lui qui fait la chronique. Ca n'empèche pas les conseillers de poser des questions ou de faire des commentaires.
On a même appris incidemment que l'ordinateur de la Mairie avait été piraté (un hacker ?).
Télécharger ici et écoutez

MP3, 13,2 Mo

14' 23"
Faut-il détruire le mur séparant l'actuelle de la "future" mairie ? 21 minutes de débats confus. Ecoutez-le, le vrai problème du Maire, c'est : comment occuper le personnel communal excédentaire ? Pour répondre en urgence à cette grave question, la sécurité des enfants à l'abri-bus scolaire va être menacée par des passages de voitures.
Résultat ubuesque. "Merdre, dit le roi Ubu, j'ai du personnel, il faut bien que je l'occupe".
La sécurité de vos enfants, c'est beaucoup moins important, dit-il. Sa majorité a approuvé.


un patissonAu cours du débat, arrivée inopinée d'un cantonnier qui a une question urgente à poser au maire : "Je dépose, comme convenu, la terre chez R. ?". Le maire gèné "Non, non, je m'en occuperai moi-même". L'occasion pour les conseillers de découvrir, (pour ceux qui ne le savaient pas encore), que les cantonniers municipaux font des menus travaux pour des particuliers, sur le dos de la commune, avec la permission du maire. 

L'occupation du personnel communal est un vrai casse-tête pour le maire, compatissons !
Ecoutez bien.
Télécharger ici et écoutez

MP3, 9,9 Mo

21' 48"
Le broyage des chemins. Un exemple significatif de la mauvaise manière de prendre des décisions, qui consiste à décider d'abord, puis à réfléchir ensuite.
Un essai de broyage a été fait sur un tronçon de chemin. Comme cette opération n'est pas suivie de sa consolidation, il est très probable que les pluies vont en emporter une bonne partie avant qu'il ne soit consolidé.
C'est de la faute du broyeur et des vacances, a dit le Maire ...!!! Il avait oublié qu'après juillet et ses broyages, il y a août et ses vacances. Et comme après août il y a septembre et ses vendanges, il faudra attendre octobre pour constater que le chemin est parti à vau-l'eau.
 
Télécharger ici et écoutez

MP3, 13,0 Mo

28' 25"
Transformation des chemins ruraux en voirie communale. Une opération qui devrait avoir pour effet d'augmenter un peu la dotation générale de fonctionnement versée par l'Etat à la commune. Télécharger ici et écoutez

MP3, 5,2 Mo

11' 18"
Finale Une conseillère municipale demande (très poliment) au Maire de placer les réunions de Conseil à des heures plus commodes pour les gens qui travaillent, par exemple le soir.
Le Maire, sociable et aimable : "Vous saurez que c'est le Maire qui fixe les réunions du Conseil Municipal ... et, si vous le prenez comme ça, je continuerai de mettre les réunions à 14 heures". Na !
Vous ne le croyez pas ? Ecoutez.
C'est "Ubu roi" en version "live" !!!
C'est la caricature de la démocratie locale version Bernard Goursaud.
Télécharger ici et écoutez

MP3, 1,2 Mo

02' 38"



La version du Maire, à comparer avec l'enregistrement

Conseil Municipal du 12 août 2009


Présents : Messieurs GOURSAUD Bernard, ADAM Michel, ROBIN Robert, SPELETTA Pierre, COLLENOT Pierre, LABROUSSE Jean-Jacques, Madame SABOURAUD Christine.

Absent(e)(s) avec pouvoir : BLANCHET Natacha pouvoir à ADAM Michel (pouvoir contesté), TEXIER Jean-Louis pouvoir à GOURSAUD Bernard (pouvoir contesté)
GUILLAUME Michelle pouvoir à ROBIN Michel
Absent(e)(s) sans pouvoir : Madame GUINDANT Françoise

Secrétaire de séance : Monsieur SPELETTA Pierre


Monsieur le Maire, GOURSAUD Bernard ouvre la séance à 14 h 00 heures.


Monsieur SPELETTA Pierre est désigné, à l'unanimité, secrétaire de séance.


La séance sera enregistrée sous couvert de la mairie.


Monsieur COLLENOT Pierre demande à contrôler les pouvoirs.

Monsieur ROBIN avait déposé celui de Madame GUILLAUME. Monsieur GOURSAUD avait celui de Monsieur TEXIER mais à son domicile (ils s'étaient rencontrés le matin même).
Le maire indique à l'assemblée qu'il avait eu un appel téléphonique de Madame BLANCHET qui dû partir précipitamment de son domicile pour raison familiale. Monsieur COLLENOT Pierre demande que ces deux derniers pouvoirs ne soient pas comptabilisés. Monsieur LABROUSSE précise également que sous réserve de vérification les pouvoirs écrits doivent pouvoir être présentés le jour de la réunion.


Deux pouvoirs étant contestés par Monsieur Pierre COLLENOT, le Maire afin de couper court à tout litige dit qu'ils ne seront pas comptabilisés lors des votes de cette réunion.


En début de réunion le Maire informe le Conseil Municipal que l'installation électrique de la Mairie a été complètement endommagée. EDF est venu remplacer le disjoncteur.
Un électricien a ré-alimenté provisoirement le secrétariat de mairie en attendant le passage de l'expert d'assurance.
Tous les appareils mairie branchés (sic) ne fonctionnent plus, sauf l'ordinateur qui avait été débranché suite à un piratage extérieur de l'informatique.
 

Monsieur SPELETTA informe le Conseil Municipal qu'il a reçu Monsieur BOUCHERIE, responsable communication du SMICTOM à la Mairie. Ce dernier a expliqué que le SMICTOM avait pris la compétence des Ordures Ménagères. Il a informé la mairie que diverses réunions seront organisées afin d'informer la population de leurs divers objectifs.

Réparation de la pompe de la fontaine : Monsieur le Maire informe le Conseil Municipal que la pompe de la fontaine, qui était en service depuis 1977, a dû être remplacée. Le travail a été réalisé par le Maire et les employés communaux.
 
Monsieur le Maire informe le Conseil Municipal des courriers reçus de Monsieur COLLENOT en date du 3 août 2009 concernant la demande d'arrêt de pompage de la fontaine, du 11 août 2009 relatif au dépôt de déchets dans la carrière communale de Berlaigne et de Monsieur LABROUSSE en date du 24 juillet demandant des excuses publiques.

Ces divers courriers seront débattus lors d'une prochaine séance.


1. Démolition du mur de séparation devant la Mairie :


Monsieur le Maire propose au Conseil Municipal de démolir une partie du mur extérieur situé entre la mairie actuelle et le bâtiment qui abritera les nouveaux locaux.
Après un long débat, ont voté :

3 CONTRE la démolition du mur (Messieurs COLLENOT, LABROUSSE et Madame SABOURAUD -empêcher l'entrée et la circulation des voitures par le porche, pour des raisons de sécurité), 5 POUR (Messieurs GOURSAUD, SPELETTA, ROBIN, ADAM et Madame GUILLAUME) Les pouvoirs de Monsieur TEXIER J-L et Madame BLANCHET ne sont pas comptabilisés.


2. Broyage voirie communale (un essai a été réalisé « Chemin de la Station de pompage ») :
 
Le maire informe le Conseil Municipal que des essais de broyage ont été réalisés sur le chemin rural allant à la Station de pompage avant que ne soit décidé des travaux à réaliser sur l'ensemble de la voirie. Un rendez-vous a été fixé avec le Syndicat Départemental de la voirie pour le Mardi 18 août 2009 à 8 h 30 pour établir un devis.


3. Classement des chemins ruraux en voirie communale :

Le Maire indique au Conseil Municipal qu'il serait intéressant qu'à l'issue des réparations des chemins ruraux qu'il y ait un reclassement des chemins en voirie communale. Monsieur le Maire informe le Conseil Municipal que seule la voirie est prise en considération (selon la longueur) lors des dotations de l'état (DGF, Dotation Globale de Fonctionnement).
Le Conseil Municipal accepte cette proposition et charge le maire d'effectuer toutes les démarches administratives nécessaires.


Plus rien n'étant à l'ordre du jour, la séance est levée à 15 h 30.

Repost 0
12 août 2009 3 12 /08 /août /2009 01:18
Monsieur le Maire : les carrières-poubelles de Brie-sous-Matha, il est temps que cela cesse.
Des années de mauvaises habitudes ne créent pas une coutume respectable.

Le blogueur a écrit au Maire le 11 août 2009.
Combien de temps encore restera-t-il sourd à ces demandes répétées ?


Objet : Dépôts de déchets dans la carrière communale de Berlaigne


Monsieur le Maire


A de nombreuses reprises, en conseil municipal, j’ai attiré votre attention sur la transformation des carrières de Brie-sous-Matha en décharges publiques non-contrôlées.

J’ai demandé plusieurs fois que des moyens efficaces soient mis en place par la commune pour interdire réellement l’accès du public à ces carrières, faciles à réaliser et peu coûteux tels que fossés et barrages de terre.

Vous avez rejeté toutes ces propositions.

Lors de la réunion du Conseil Municipal du 19 juin, j’ai voulu attirer plus fortement son attention sur ce sujet, en présentant un morceau de toiture en amiante-ciment ramassé le jour même dans la carrière de Berlaigne. J’ai proposé que le Conseil se rende sur place pour constater la présence et la nature des déchets qui y sont jetés par le public.

Vous n’avez pas voulu donner suite à cette demande.

Le 8 août 2009, je me suis de nouveau rendu dans la carrière de Berlaigne et j’ai constaté que de nouveaux dépôts de déchets y ont été effectués. Les images de ces dépôts sont visibles sur Internet à l’adresse http://briellois.over-blog.com/article-34746521.html et, si vous ne consultez pas Internet, vous pouvez voir la même chose en vous rendant sur place.

Je vous demande de nouveau de prendre des mesures sérieuses pour interdire efficacement l’accès du public aux deux carrières municipales transformées, faute des protections nécessaires et réglementaires, en décharges sauvages.

Je vous rappelle que la carrière de Berlaigne est située dans le périmètre de protection de la prise d’eau de Coulonges, et que ce laisser-faire prolongé risque de nuire à la qualité de l’eau potable des habitants desservis par ce captage. Comme vice-président du Syndicat Départemental des Eaux, c’est un sujet que vous ne pouvez pas ignorer.


Je vous prie d’agréer, Monsieur le Maire, mes salutations.

 

Pierre Collenot  


Copie à :
- Mr le Sous-Préfet
- DISE
- DRIRE

Repost 0
10 août 2009 1 10 /08 /août /2009 00:30
Lieu d'extractions illicites (voir ici) et décharge publique : la carrière communale de Berlaigne est "l'objet de tous les manques d'attention" de la municipalité de Brie-sous-Matha

Ce n'est pas faute d'en avoir parlé souvent sur ce blog

Ce n'est pas faute d'avoir demandé que des mesures soient prises à ce sujet, au cours de plusieurs réunions du Conseil Municipal.
 
Lors d'un récent Conseil, j'ai été plus insistant, en mettant sur la table un morceau d'amiante-ciment ramassé quelques heures plus tôt dans ce lieu. J'ai aussi proposé sans succès que le Conseil se rende là en visite pour constater que ce n'est pas le fruit de mon imagination. Ce geste symbolique a fait pousser des hauts cris à celles et ceux qui préfèrent se boucher les yeux, mais il n'a été suivi d'aucune action du Maire.

Il faut malheureusement constater que la carrière de Berlaigne continue de servir de décharge publique, comme le montrent ces photos prises le samedi 8 août à 15 heures.

Pourquoi ?

Toutes les demandes faites au Maire d'interdire l'accès à cette carrière se sont heurtées à un refus de sa part.
 
Il ne veut pas prendre les moyens (simples et peu coûteux) qui permettraient d'interdire réellement et efficacement l'accès du public à cette carrière.
 
Brie-sous-Matha : la commune-poubelle idéale

Alors la carrière se remplit de déchets, car Brie-sous-Matha a acquis la triste réputation (assez loin à la ronde) d'être une commune où on peut jeter sans problème tous les déchets quels qu'ils soient, car le Maire le supporte vraiment très bien. Alors, pourquoi se gèner ?
 
Aurait-il décidé de faire nominer la commune de Brie pour la deuxième année consécutive au prix "Phylloxéra" ?
A ce jour, on peut penser que c'est bien parti pour, et que ça lui fait plaisir. (voir ici)

Cette carrière est située dans le périmètre de protection d'un captage d'eau potable,
Aurait-il décidé de continuer à favoriser l'empoisonnement des habitants ?

La carrière de Berlaigne doit être fermée.


Photos prises dans la carrière de Berlaigne le samedi 8 août 2009 vers 15 h

 



Repost 0
7 août 2009 5 07 /08 /août /2009 15:54
Une des caractéristiques marquantes du Maire de Brie-sous-Matha, c'est son absence totale de respect pour son Conseil Municipal.

La convocation qu'il a distribuée lui-même cet après-midi dans les boites aux lettres des conseillers municipaux en est une parfaite illustration.



J'ai l'honneur de vous inviter à la réunion du Conseil Municipal qui aura lieu dans la salle de la Mairie,

Mercredi 12 Août 2009 à 14 h 00

Je vour remercie de bien vouloir assister à cette séance...

Session ordinaire

Ordre du jour :

1. Démolition du mur de séparation devant la Mairie ;
2. Broyage voirie communale (un essai a été réalisé "Chemin de la station de pompage") ;
3. Classement des chemins ruraux en voirie communale.


Commentaires du blogueur :

Le dernier conseil municipal a eu lieu le 20 juillet 2009 (voir et entendre ici). 
Depuis cette date pas si lointaine, ces 3 sujets tout à fait essentiels pour la vie de la commune ont pris soudain un caractère d'extrème urgence, au point de rendre nécessaire la réunion d'un Conseil Municipal un jour et une heure où la plupart des élus de la République Française goûtent à des vacances ou à une sieste bien méritées.
 
Mais dans la République Autonome Brielloise (R.A.B.), merdre, le roi Ubu en a décidé autrement.
Repost 0
31 juillet 2009 5 31 /07 /juillet /2009 20:36

Vous l'avez lu et entendu partout : il y a actuellement en France des risques sérieux de pénurie d'eau potable.
 
Les pouvoirs publics, qui ne sont pas particulièrement rapides à imposer des restrictions, en particulier pour ménager les susceptibilités des irrigants, ont enfin tiré la sonnette d'alarme depuis plusieurs jours. C'est dire que la situation est particulièrement critique.


Le Préfet de Charente-Maritime a pris un arrêté le 29 juillet : on peut y lire que les niveaux des eaux sont très bas, que les niveaux d'alerte sont franchis.


Dans la République Autonome Brielloise (R.A.B.), les eaux coulent à flots

La fontaine publique de Brie, habituellement et naturellement presque à sec en cette période de l'année, coule à flots (voir ci-dessous les vidéos enregistrées le 31 juillet 2009).
 
Ne croyez pas que cette particularité étonnante soit due à une pluviométrie particulière à la République Autonome Brielloise (R.A.B.) ou à la richesse surabondante de ses nappes phréatiques.
 
Non, dans la République Autonome Brielloise (R.A.B.), quand une grande partie de la France s'inquiète pour l'approvisionnement en eau potable, le Maire a décidé, envers et contre tous, de faire marcher jour et nuit les pompes qui font couler artificiellement la fontaine publique
 
Comme les Shadoks, à Brie-sous-Matha, on pompe jour et nuit, en pure perte depuis plus de 15 jours. 
 
A part le Maire, qui connaît la raison de ce gâchis ?
 
Très rapidement, une grande partie des puits de la commune se sont trouvés mis à sec.
 
Les pompes pompent, la fontaine coule à flots, les nappes se vident, les puits sont à sec, et le Maire est content.
 
Et si la République Autonome Brielloise (R.A.B.) respectait un peu ce qui est aujourd'hui une véritable inquiétude collective pour l'avenir de nos enfants et de nos petits-enfants ?
Ils sont bien plus importants que la satisfaction inutile et destructrice du Maire de Brie.
 
"Je pompe, donc je suis. Si je ne pompe pas, je ne suis pas".
Ca ne vous donne pas envie de lui confisquer sa pompe ?
 



Les vidéos du 31 juillet 2009

A la fontaine de Brie, le 31 juillet 2009 à 20 h 46


A la fontaine de Brie, le 31 juillet 2009 à 20 h 46


A la fontaine de Brie, le 31 juillet 2009 à 20 h 47


A la fontaine de Brie, le 31 juillet 2009 à 20 h 47


A la fontaine de Brie, le 31 juillet 2009 à 20 h 48



A la fontaine de Brie, le 31 juillet 2009 à 20 h 48

Et cette couleur bleu-vert au fond du bassin = attention, métaux dangereux pour la santé

Repost 0
25 juillet 2009 6 25 /07 /juillet /2009 00:11
Le conseil municipal du 20 juillet a été un beau festival :
- des débats confus, sur des sujets mal préparés et mal présentés
- des décisions prises en parfaite méconnaissance du sujet et de ses conséquences
- des insultes, sous le sourire approbateur du Maire
- des manipulations en tous genres de conseillers municipaux qui ne voient pas le piège dans lequel le Maire les fait tomber
- des débats ouverts sur des "projets de délibération", suivis d'un refus absolu du Maire de toute modification de son projet initial, même si la demande d'amendement vient de son propre camp.

Episode   Enregistrement audio
Les insultes de Robert ROBIN (dit Mimiche) En avant-goût, l'enregistrement des insultes de Robert ROBIN (dit Mimiche) à Jean-Jacques LABROUSSE
 
Robert ROBIN, généralement silencieux pendant la plus grande partie des réunions, est sorti de son silence habituel pour insulter un autre conseiller municipal,
  
Le Maire, habituellement si prompt à menacer d'expulsion ceux qui voudraient dire des choses qu'il ne veut pas entendre, n'a pas trouvé utile d'intervenir pour demander un peu de décence à l'insulteur. Une sorte d'encouragement tacite.
 
Robert ROBIN est retourné dans son silence.
Télécharger ici

MP3, 800 ko

01' 08"

Introduction   Télécharger ici

MP3, 403 ko

00' 51"
Le Maire décrète la création spontanée de groupes "spontanés" de réflexion sur des questions touchant la vie de la commune. Les "groupes spontanés" : une vieille pratique des républiques bananières. Même les conseillers qui soutiennent le Maire ont vu l'épaisseur de la ficelle, ce qui ne les a pas empèchés, malgré le refus du Maire de prendre en compte leurs demandes d'amendements, de voter en l'état le projet du Maire.
 
Tout le monde a compris que Bernard Goursaud lui-même serait le susciteur des groupes "spontanés".
 
Merdre, disait le roi UBU, soyez spontanés ou je vous ferai couper la tête pour crime de lèse-majesté.

Le Conseil Municipal, au cours de réunions précédentes, avait déjà décidé de créer des "commissions des services publics". Elles n'ont jamais fonctionné. Clémenceau, un rien cynique, disait qu'on enterrait un problème en créant une commission.
 
Brie-sous-Matha : une vaste nécropole de problèmes enterrés, et les compte-rendus du Conseil Municipal sont pleins de créations de commissions qui n'ont jamais fonctionné.
 
Le Maire découvrira-t-il un jour que le véritable problème de la commune de Brie, c'est lui-même ?
Télécharger ici

MP3, 6,2 Mo

13' 23"
Convention de Télétransmission des documents administratifs Une technique déjà pratiquée depuis longtemps par de nombreuses communes. Télécharger ici

MP3, 1,7 Mo

3' 35" 
Préemption d'un bâtiment pour en faire un multi-service  Voir le commentaire sur ce débat, (Brie-sous-Matha : encore un règlement de comptes du Maire) qui est un exemple tout à fait typique d'un règlement de compte personnel du maire fait sous le couvert de la gestion communale, et sous le prétexte d'un projet pas étudié. L'argent public pour règler un compte privé, c'est tellement pratique !!! Télécharger ici

MP3, 19 Mo

41' 33" 
Projet de débernage des chemins de la commune Juillet 2009, mois de la berne à Brie-sous-Matha :
Après la mise en berne des drapeaux le jour du 14 juillet (voir cet article), le Conseil Municipal débat de l'arasement des bernes des chemins. 30 minutes de débat confus, mal présenté par un Maire qui ne prend pas la peine d'expliquer en quoi consiste son projet et qui s'étonne ensuite de la suspicion des conseillers. La question posée en fin de débat par une conseillère est révélatrice !
Télécharger ici

MP3, 13,9 Mo

30' 33"  
Un don pour la bibliothèque de la commune   Télécharger ici

MP3, 0,9 Mo

2' 06"  
Embauche de personnel communal La "Pharaonite" du Maire mise en application  Télécharger ici

MP3, 1,81 Mo

3' 57"  
Demandes de rectifications des compte-rendus et délibérations Le festival des manipulations du Maire : il fait confirmer par sa majorité le procédé déloyal qu'il a utilisé au terme d'un précédent conseil, consistant à faire voter sur un texte négocié pour obtenir l'unanimité, et à en écrire un autre dans le compte-rendu et la délibération. Un truc à faire vomir même les plus endurcis.
 
Cette infamie donne envie au blogueur de faire des enregistrements vidéo des Conseils Municipaux pour que chacun puisse s'en rendre compte en images.
Télécharger ici

MP3, 14,3 Mo

31' 22"
La commune en berne le 14 juillet (voir cet article) : pas de pavoisement de la Mairie. Le Maire persiste et signe : le respect des valeurs élémentaires de la République, ce n'est pas son affaire. Son seul problème c'est que le blogueur lui ait écrit à ce sujet. La Fête Nationale de la République Autonome Brielloise (R.A.B.), ce n'est pas le 14 juillet. Qu'on se le dise. Télécharger ici

MP3, 2,7 Mo

5' 56"
La fontaine est en panne C'est de la faute à la crépine. Si les crépines se mettent aussi dans le camp des opposants au Maire, l'été va être chaud ! Télécharger ici

MP3, 5,3 Mo

11' 42"

Le compte-rendu de cette réunion sera publié ici dès qu'il sera disponible, pour permettre à chacun de faire toutes comparaisons utiles.
Repost 0
24 juillet 2009 5 24 /07 /juillet /2009 17:23

Le Phylloxéra de la vigne connu sous le nom de « Phylloxéra Vastatrix » ou « daktulosphaira vitifoliae » est un insecte ou puceron qui pique le cep de vigne à la racine pour s'en nourrir, vidant de leur contenu des cellules turgescentes.
Il constitue son ennemi le plus redoutable parmi d'autres agents destructeurs tels, entre autres, l'oïdium et le mildiou et actuellement la cicadelle, sorte de petite cigale, originaire d'Amérique, attaquant les feuilles et provocant des nécroses.

Le phylloxéra fit sa première apparition dans le vignoble de Cognac en 1872.

Ce fléau, en raison de sa propagation fulgurante, provoqua le dépérissement de la majeure partie du vignoble et constitua une catastrophe majeure pour les exploitants.
 
Pierre Collenot dans "Les Cahiers de la Mémoire du Pays de Matha" - Numéro spécial "Phylloxéra" - Octobre 2008


- Le prix "Phylloxéra" décerné à la commune de Brie-sous-Matha : voir ici
- Le Maire de Brie n'apprécie pas le prix "Phylloxéra" : voir ici


Le Maire de Brie-sous-Matha à Monsieur COLLENOT Pierre

Brie-sous-Matha, le 23 juillet 2009

Objet : Votre courrier du 20 juillet 2009

Monsieur,


En réponse à votre courrier en date du 20 juillet 2009 concernant l'ANLP dont vous êtes membre et qu'il me paraît que (sic) ce serait bien vous, l'investigateur (sic voir définition en (1) ) du Prix Phylloxéra attribué à la Commune de Brie-sous-Matha.

Je vous informe que si j'ai demandé à Maître SAINTE MARIE PRICOT, avocat à Saintes, d'intervenir auprès de cette association, c'est en ma qualité de Maire, compte-tenu du discrédit et du préjudice que cela fait courir en permanence à l'encontre de la commune.

Pour votre information, mais vous devriez vous, Monsieur COLLENOT vous en (sic) rappeler, le Conseil Municipal à délibérer (sic) pour autoriser le maire à ester en justice (en date du 11 avril 2008), mais à ce jour nous en sommes qu'au stade (sic) préliminaire de l'affaire.

Puisqu'il ne vous semble pas utile de répondre à la demande de l'avocat effectivement (sic) j'en informerai le Conseil Municipal afin de voir la suite à donner à cette affaire.

Je vous prie d'agréer, Monsieur le Conseiller Municipal et Monsieur le représentant de l'ANLP, l'expression de mon plus vif regret concernant votre comportement à l'égard de la commune où vous êtes censé représenter l'intérêt (sic).


Le Maire, Bernard GOURSAUD





(1) Définition de Investigateur : Qui fait des recherches suivies sur quelque objet, qui examine attentivement et systématiquement. 
Arrivé sur la lisière de la forêt il s'arrêta, puis après avoir jeté autour de lui un regard investigateur, il imita le hennissement du cheval ? .'' (Gustave Aimard, ''Les Trappeurs de l'Arkansas, 1858)

Synonymes de "investigateur" : attentif, chercheur, enquêteur, interrogateur, scrutateur, curieux, insidieux, questionneur

Repost 0