Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Pierre Collenot, citoyen de Brie-sous-Matha
  • Le blog de Pierre Collenot, citoyen de Brie-sous-Matha
  • : Réflexions d'un citoyen sur sa commune en Charente-Maritime.
  • Contact

Recherche

Citation

« La démocratie ne consiste pas à mettre épisodiquement son bulletin dans l’urne, à déléguer les pouvoirs à un ou plusieurs élus, puis se désintéresser, s’abstenir, se taire, pendant cinq ou sept ans. (...) La démocratie n’est efficace que si elle existe partout en tout temps. Le citoyen est un homme qui ne laisse pas aux autres le soin de décider de son sort commun. Il n’y a pas de démocratie si le peuple n’est pas composé de véritables citoyens, agissant constamment en tant que tels. »

Pierre Mendès-France - La république moderne.


Archives

11 août 2010 3 11 /08 /août /2010 08:49

cloche11.gifQui n'entend qu'un son...

 

C'est maintenant devenu la règle : Chaque fois que le journal Sud-Ouest publie un article où il est question de Brie-sous-Matha, les internautes viennent en foule sur le blog Briellois pour recouper les informations.

Ils découvrent avec amusement ou étonnement que le journaliste local, qui soutient publiquement le maire de Brie, au grand étonnement de la plupart des élus du canton, arrange l'information à sa manière, et au mépris des règles de la déontologie journalistique, ne recueille qu'un seul avis sur les évènements. Qui n'entend qu'un son...

 

L'article publié dans Sud-Ouest du 11 août 2010 sous le titre "Brie-sous-Matha - La fontaine a eu chaud" n'échappe pas à cette règle. Petite analyse :

 

Dans le journal Sud-Ouest du 11/08/10, sous le titre "Brie-sous-Matha - La fontaine a eu chaud"

 

"Une pétition a été lancée et a dépassé toutes les espérances des organisateurs".

"Le Maire a avisé les autorités compétentes. Il a remis en fonctionnement la station de pompage"

Le 21 juillet, le Maire de Brie savait ce qu'il devait faire pour laisser en fonctionnement les pompes de la fontaine. Cela était écrit dans le courrier de l'Agence Régionale de Santé.

"Il convient donc que vous informiez les utilisateurs de cette fontaine, par un affichage approprié (dans sa lisibilité et sa tenue dans le temps) de l'interdiction de consommation. Dans l'attente de l'effectivité de cette mesure, l'alimentation en eau de la fontaine doit être coupée."

Texte complet du courrier de l'ARS, ci-dessous

 

Dans mon courrier au Maire, le 16 mai 2010 (auquel il n'avait pas jugé utile de répondre), j'écrivais ceci :

 

Monsieur le Maire,
et Monsieur le vice-président du syndicat départemental des Eaux

A de nombreuses reprises, en conseil municipal, votre attention a été attirée sur le problème sanitaire et réglementaire que constitue la fontaine publique de la commune. Aux abords de cette fontaine publique (qui n'est pas alimentée par le réseau public, mais par un captage autonome) aucune information n'est donnée aux consommateurs sur la qualité de l'eau mise à leur disposition par la commune de Brie-sous-Matha.
Cette situation vous a été signalée depuis longtemps (plusieurs années), en conseil municipal et en d'autres circonstances.

 

2010-08-02_avis_du_maire_redu.jpgDu 21 juillet au 6 août, qu'a fait le Maire de Brie ?

- un réunion publique pour dénoncer le blogueur comme responsable (responsable de quoi, au fait ? Les streptocoques fécaux de l'analyse de décembre 2009 et les 0,81 mg/l de nitrates que contient l'eau de la fontaine sont-ils imputables au blogueur ?)

- une pétition dont "les organisateurs" sont le Maire lui-même. Pour faire davantage pression sur les habitants, il l'a distribuée à tous sous la forme d'un "Avis du Maire". Une pétition par laquelle le Maire s'écrit à lui-même, puisque c'est lui qui détient la réponse à la demande.

Et tout cela en racontant et en faisant croire aux plus crédules qu'un méchant blogueur voulait faire fermer la fontaine publique. Les habitants de la commune une nouvelle fois pris en otages par le Maire de Brie, juste pour règler ses comptes avec le blogueur. Et pour, finalement, mettre en oeuvre les demandes du blogueur.

 

17 jours pour appliquer le courrier de l'ARS

Il aura fallu au Maire de Brie-sous-Matha 17 jours pour s'intéresser au courrier de l'Agence Régionale de Santé, afficher l'information demandée, et rouvrir les pompes. 17 jours de trop.

 

80 jours après le courrier du blogueur

Il aura fallu au Maire 80 jours pour mettre en application mon courrier demandant l'affichage d'information pour les usagers de la fontaine. 80 jours de trop.

 

coupdepiedaucul2.gifBeaucoup de bruit pour rien - Much Ado About Nothing (William Shakespeare - 1600)

 

La méthode du coup de pied au c.. appliquée au Maire de Brie, a montré encore une fois son efficacité. Le Maire s'agite beaucoup, fait tout pour protéger son séant, mais il finit par appliquer les lois et règlements pour peu qu'on insiste. Il y a encore bien d'autres domaines de l'administration communale brielloise où elle va devoir être utilisée.


 

La lettre de l'Agence Régionale de Santé au Maire de Brie-sous-Matha :

 

Agence Régionale de Santé de Poitou-Charentes Site La Rochelle 2 Avenue de Fetilly CS 90 583
17 021 La Rochelle Cedex 1

Service émetteur : Direction de la santé publique
Date 16 JUIL 2010

 

Monsieur le Maire
17160 BRIE-SOUS-MATHA

 

Monsieur le Maire,
Le 25 juin dernier j'ai été destinataire des copies des courriers que vous a adressés Monsieur Pierre COLLENOT au cours des mois de mai et juin dernier.
Par ces courriers il attire votre attention sur la question de l'absence d'information des usagers sur la qualité de l'eau de la fontaine publique existant sur votre commune.
Ce point d'eau n'est pas recensé par mes services dans les installations qui font l'objet du contrôle sanitaire de l'eau destinée à la consommation humaine. Le captage particulier qui, semble-t-il, l'alimente, n'est pas non plus connu de mes services ; il n'est donc apparemment pas autorisé.
Je vous rappelle que, conformément aux dispositions du code de la santé publique (articles L1321-1 à L3121-10 et Articles R1321-1 à R1321-63), il vous est interdit de délivrer au public l'eau d'une ressource non autorisée, non contrôlée, non protégée et de mettre en contact l'eau de cette ressource privée avec l'eau de distribution publique.
  En outre, les éléments de qualité mentionnés dans les courriers précités (présence de streptocoques fécaux et teneur en nitrates de 58 mg/l) font apparaître que l'eau de la fontaine est non-conforme au regard des limites de qualité fixées par le Code de la Santé publique. Elle est impropre à la consommation humaine.
Il convient donc que vous informiez les utilisateurs de cette fontaine, par un affichage approprié (dans sa lisibilité et sa tenue dans le temps) de l'interdiction de consommation. Dans l'attente de l'effectivité de cette mesure, l'alimentation en eau de la fontaine doit être coupée. Je vous demanderais de me tenir informé de la suite que vous réservez à cette affaire.
Je vous prie d'agréer, Monsieur le Maire, l'expression de ma considération distinguée.
P/Directeur Général de l'Agence Régionale de Santé par délégation 

 

Le Délégué Territorial de la Charente-Maritime

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Le Caennais déchaîné 12/08/2010 18:22







"Un grand seigneur, un grand clocher, une grande rivière font trois mauvais voisins."


Adrien de Monluc-Montesquiou


ou... "ne clochez pas devant les boîteux"


François Rabelais


http://lecaennaisdechaine.over-blog.com/


 





 


[Adrien de Montluc]