Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Pierre Collenot, citoyen de Brie-sous-Matha
  • Le blog de Pierre Collenot, citoyen de Brie-sous-Matha
  • : Réflexions d'un citoyen sur sa commune en Charente-Maritime.
  • Contact

Recherche

Citation

« La démocratie ne consiste pas à mettre épisodiquement son bulletin dans l’urne, à déléguer les pouvoirs à un ou plusieurs élus, puis se désintéresser, s’abstenir, se taire, pendant cinq ou sept ans. (...) La démocratie n’est efficace que si elle existe partout en tout temps. Le citoyen est un homme qui ne laisse pas aux autres le soin de décider de son sort commun. Il n’y a pas de démocratie si le peuple n’est pas composé de véritables citoyens, agissant constamment en tant que tels. »

Pierre Mendès-France - La république moderne.


Archives

27 octobre 2009 2 27 /10 /octobre /2009 00:40
Le 21 octobre 2009, Monsieur Goursaud a eu enfin la possibilité de s'exprimer longuement dans les colonnes de l'Hebdo de Charente-Maritime.

La journaliste qui l'interviewait a visiblement été un peu pressée par le temps.

Il a semblé utile de reprendre ici plusieurs chapitres de ce long monologue pour y ajouter quelques précisions, et recueillir par la même occasion quelques avis contradictoires sur les propos tenus par Monsieur Goursaud

La journaliste n'avait malheureusement pas eu le temps de recueillir ces avis avant d'écrire son article.

Ces interviews imaginaires seront donnés au fil des jours.

L'interview (réel) de Bernard Goursaud, "quelque peu courroucé", dans l'Hebdo de Charente Maritime


Le sujet des rapports entre Bernard Goursaud et la CDC du Pays de Matha a été prudemment passé sous silence par la journaliste et par Bernard Goursaud.

On ne peut pas parler de tout en deux pages...





 


L'interview imaginaire

Bernard Goursaud et la CDC du Pays de Matha

La journaliste
: M. Goursaud, lors de mon enquête dans le canton de Matha, à la suite de votre interview, de nombreux élus, maires et habitants du canton m'ont expliqué que votre agressivité envers vos opposants de Brie est d'autant plus vive que votre position personnelle dans la CDC est devenue tout à fait fragile, pour ne pas dire intenable. Beaucoup dénoncent votre comportement caricatural au sein de cette instance. Qu'en pensez-vous ?

Bernard Goursaud : Je suis entouré d'un nombre de plus en plus important de calomniateurs. Je leur ferai renfoncer ces paroles dans la gorge. En réalité ils en veulent à ma commune et la dénigrent en permanence. Ils sont tous jaloux de sa réussite exceptionnelle au sein de ce canton.

La journaliste : Calmez-vous, Monsieur Goursaud. Et expliquez-moi ce qui se passe entre vous et la CDC.

Bernard Goursaud : A la CDC, j'ai des opposants.  Alors, c'est comme dans ma commune, l'opposition à Bernard Goursaud n'y a pas sa place, alors je fais tout ce qui est possible pour la détruire. Et comme c'est la très grande majorité des maires qui me conteste, je détruis la CDC ; enfin, j'essaye.

La journaliste : expliquez-moi comment vous vous y prenez.

Bernard Goursaud : D'abord, j'ai fait délibérer mon conseil municipal pour que la commune de Brie-sous-Matha quitte la CDC. Ma fidèle majorité,  qui sait bien où est l'intérêt de la commune, m'a soutenu dans cette délibération, et je l'en remercie.

Avec le départ de la commune de Brie-sous-Matha, la CDC se serait écroulée d'elle-même. Le sous-préfet, qui est de mèche avec mes opposants, n'a pas voulu et il m'a même menacé d'une action en justice (encore un procédurier notoire, ce sous-préfet). Du coup, la CDC s'est écroulée de rire. J'ai donc finalement bien réussi cette première tentative.

Ensuite, je me mèle des affaires des autres communes. Il n'y a pas de raison que je sois contesté à Brie pour des affaires de carrières et de décharges sauvages, et que ça n'éclabousse pas aussi les autres communes. Ma devise : d'abord chez les autres, avant chez moi.

La journaliste : cela explique peut-être l'agressivité des autres maires envers vous ?

Bernard Goursaud : non, c'est leur jalousie qui les rend méchants envers moi, et en particulier le fait que le Conseil Général m'ait récompensé avec deux vice-présidences, c'est un truc qu'ils n'ont pas supporté.

Enfin, j'ai engagé une action en justice pour faire annuler la décision de la CDC de passer à la TPU (Taxe professionnelle unique). Si ma procédure aboutit, cela aura probablement pour effet d'augmenter les impôts pour les habitants de la CDC.

La journaliste : Vous êtes le fondateur d'une association locale de défense des contribuables. Cette démarche vous semble cohérente ?

Bernard Goursaud : Tout à fait, tout autant que d'être le maire d'une des communes les plus imposées du canton. Ca me permet de montrer combien mon association peut être utile pour les contribuables et cela renforce ma crédibilité auprès d'eux.

La journaliste : Il m'a été rapporté que vous aviez annoncé votre décision de ne plus participer aux assemblées communautaires. Pourquoi ?

Bernard Goursaud : Cest une promesse que je tiens de temps en temps. Je ne vais pas aux réunions lorsque je pense que je vais y être contesté.
C'est comme à Brie-sous-Matha : j'évite le débat, surtout lorsque je risque de rencontrer des oppositions. Les oppositions à Bernard Goursaud, dans ma commune ou à la CDC, n'ont pas leur place.

La journaliste : Et comment expliquez-vous votre démarche aux habitants de Brie-sous-Matha ?

Bernard Goursaud : Je leur explique que la CDC en veut à la commune de Brie, comme je leur explique que Pierre Collenot en veut aussi à la commune.

La journaliste : Et ils vous croient ?

Bernard Goursaud : Ils savent bien que leur Maire leur dit toujours la vérité.

La journaliste : Merci monsieur-le-Maire-qui-dit-toujours-la-vérité.
  Prochainement...  un nouvel interview imaginaire

Partager cet article

Repost 0

commentaires