Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Pierre Collenot, citoyen de Brie-sous-Matha
  • Le blog de Pierre Collenot, citoyen de Brie-sous-Matha
  • : Réflexions d'un citoyen sur sa commune en Charente-Maritime.
  • Contact

Recherche

Citation

« La démocratie ne consiste pas à mettre épisodiquement son bulletin dans l’urne, à déléguer les pouvoirs à un ou plusieurs élus, puis se désintéresser, s’abstenir, se taire, pendant cinq ou sept ans. (...) La démocratie n’est efficace que si elle existe partout en tout temps. Le citoyen est un homme qui ne laisse pas aux autres le soin de décider de son sort commun. Il n’y a pas de démocratie si le peuple n’est pas composé de véritables citoyens, agissant constamment en tant que tels. »

Pierre Mendès-France - La république moderne.


Archives

28 juillet 2010 3 28 /07 /juillet /2010 09:43

Non au nom "Briellois"

Depuis que ce blog "Briellois" fait recette sur le net et dans les gazettes, le Maire de Brie-sous-Matha a décidé de changer le gentilé (le nom donné aux habitants) de la commune.

Ceux qui étudient l'influence des blogs sur la vie locale trouveront sur ce point de détail une intéressante matière à réflexion.

 

Briellois ou Briois - Un peu d'histoire

La pratique qui consiste à créer un substantif/adjectif à partir du nom d'une commune est assez récente, pour les petites communes.

Pour les grandes villes, elle est beaucoup plus ancienne (parisiens, rochelais, etc) et on la trouve attestée dans des documents à partir des 11e-12ème siècle, dans les chartes qui accordent des privilèges, créent le statut envié des premières communes, avec leur organisation (maires, pairs, échevins, etc). Un petit nombre de villes bénéficient de ce statut, avec création d'un adjectif/substantif pour désigner les habitants (parisienses, rupellenses, etc).

Pour les paroisses rurales, il n'existe pas de substantif/adjectif créé à partir de leur nom. On disait jadis : "les gens de Brie", "ceux de Matha", etc.

De quand date cette pratique : de la seconde moitié du 20ème siècle. Elle est née d'une volonté de personnaliser les communes, avec la création de blasons, quelquefois de devises. Une pratique récente qui répond à un sentiment d'appartenance.

Le gentilé "Briellois" a été créé par le Maire actuel de Brie-sous-Matha. Rendons-lui un hommage, pour une fois que c'est possible.

On retrouve ce gentilé authentifié dans de nombreux documents communaux, dans des livres, sur le net, et dans "le parlanghe" des habitants.

 

Un blog et rien ne va plus dans le microcosme briellois

Et voilà qu'un blogueur de la commune a donné ce nom à son blog.

Intolérable pour le Maire.

Il fait décider par son Conseil Municipal le changement du gentilé. La majorité du conseil vote favorablement. Clochemerle à Brie-sous-Matha. Si demain quelqu'un crée un blog "Briois" et exerce son esprit critique sur les pratiques du Maire, il faudra trouver un autre nom pour les habitants. Bricois, bridois, brisois, britois, brienois... Les habitants de Brie n'ont pas fini de changer de nom. Perte d'identité, pour une fantaisie du Maire.

Et comme il avait besoin d'une justification historique pour le passage de Briellois à Briois, le Maire a demandé à son second adjoint de trouver une bonne et authentique référence.

Nous avons retrouvé ce document qui justifie l'abandon du nom "Briellois" au profit du nouveau gentilé "Briois". C'est une affiche annonçant une représentation théâtrale. Elle date de 1949. "Les Gaietés(1) Brioises". Je ne peux que m'incliner.

 

La référence qui justifie le changement de gentilé

brie_bal_1949.jpg


(1) Définition : gaieté féminin

   1. Disposition à être en bonne humeur.
          * Ils retrouvèrent cette gaieté naturelle que les dures épreuves avaient chassée depuis longtemps.  (Jules Verne, Le Pays des fourrures , 1873)
          * Et il se mit à singer le papotage d'une Parisienne, et jusqu'à la mimique, avec tant de gaieté que Zaheira ne put s'empêcher de rire. (Out-el-Kouloub, Zaheira, dans "Trois contes de l'Amour et de la Mort" , 1940)
   2. Folâtrerie, plaisanteries ou jeux d’enfants.
          * Ce sont là de petites gaietés qu’on peut passer à la jeunesse.

Variantes orthographiques : gaîté

Expressions
    * Être en gaieté, (Familier) être mis en belle humeur par le vin.
    * De gaieté de cœur, (Familier) De propos délibéré et sans y être forcé.
            Il l’a offensé de gaieté de cœur. Quereller quelqu’un de gaieté de cœur. Sacrifier un avantage de gaieté de cœur.
    * Les gaietés d’un cheval, (Manège) Les vivacités d’un cheval.

Synonymes : joie - allégresse - entrain - enjouement - jovialité - jubilation
Antonymes : tristesse - chagrin - mélancolie - ennui

 

Source : Wiktionnaire

Partager cet article

Repost 0

commentaires