Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Pierre Collenot, citoyen de Brie-sous-Matha
  • Le blog de Pierre Collenot, citoyen de Brie-sous-Matha
  • : Réflexions d'un citoyen sur sa commune en Charente-Maritime.
  • Contact

Recherche

Citation

« La démocratie ne consiste pas à mettre épisodiquement son bulletin dans l’urne, à déléguer les pouvoirs à un ou plusieurs élus, puis se désintéresser, s’abstenir, se taire, pendant cinq ou sept ans. (...) La démocratie n’est efficace que si elle existe partout en tout temps. Le citoyen est un homme qui ne laisse pas aux autres le soin de décider de son sort commun. Il n’y a pas de démocratie si le peuple n’est pas composé de véritables citoyens, agissant constamment en tant que tels. »

Pierre Mendès-France - La république moderne.


Archives

22 octobre 2010 5 22 /10 /octobre /2010 10:05

La CDC ne doit pas être le dindon d'une farce qui n'a que trop duré.

 

Le Maire de Brie-sous-Matha, dont le comportement anti-communautaire est très largement dénoncé par les élus et les délégués de la CDC du Pays de Matha, ne vient au réunions que pour faire pleurer sur son triste sort de maire persécuté par de méchants "énergumènes" (particuliers, conseillers municipaux et associations).

Au conseil communautaire du 21 octobre, alors qu'on ne l'y a très peu vu cette année 2010, il était présent.

Il avait décidé de faire une nouvelle fois pleurer l'assemblée sur son triste sort de maire persécuté par tous ceux qui lui en veulent à propos des décharges sauvages de Brie-sous-Matha.

Le poids des médailles dont il est couvert ayant tendance à diriger son regard vers le bas des courriers, il n'a lu qu'une partie de celui que je lui avais adressé et, ne pouvant relever la tête, il s'est bien gardé de lire le reste.

Pour éclairer les élus sur ce sujet, je donne ici le texte intégral de ma lettre :

 

Brie-sous-Matha, le jeudi 14 octobre 2010

 

Monsieur le Maire,

 

Au cours d'une visite faite ce jour dans la carrière communale au lieu-dit « Barleigne », j'ai constaté que de nouveaux dépôts sauvages de déchets y ont été effectués, comme vous pourrez le constater sur place et sur les photos ci-jointes, prises ce jour 14/10.
Il s'agit de déchets divers : vieux pneus, pièces de véhicules automobiles, et déchets plastiques et métalliques de diverses origines.
A plusieurs reprises, des particuliers, des membres du conseil municipal, des associations de défense de l'environnement ont attiré votre attention sur la situation de cette carrière communale qui sert périodiquement de décharge sauvage depuis de nombreuses années.
Un rapport de la DRIRE du 06/10/2008 a formulé un ensemble de préconisations pour éviter le renouvellement de tels dépôts.
Malgré des demandes réitérées des conseillers municipaux, aucune des préconisations de ce rapport de la DRIRE concernant cette carrière n'a été à ce jour mise en œuvre par la commune de Brie-sous-Matha.
Ces préconisations sont destinées :
à empêcher de nouveaux dépôts sauvages
à sécuriser le site qui est très dangereux pour les riverains à cause des à-pics créés par l'exploitation (par ailleurs interdite) de cette carrière.
Il n'est donc pas surprenant que de nouveaux dépôts sauvages soient effectués, puisque, de façon délibérée, aucun moyen de dissuasion n'a été mis en place.
Par un courrier du 11 août 2009, j'avais déjà attiré votre attention sur la présence de dépôts sauvages de déchets (dont de l'amiante-ciment).
Ce courrier, comme le rapport de la DRIRE du 06/10/2008 n'ont été suivi d'aucune action par la commune.
Ce refus d'agir, dans le cadre de vos pouvoirs et devoirs de Maire, engage des responsabilités pénales. Je ferai le nécessaire pour qu'elles soient mises en œuvre auprès des juridictions compétentes.
Je vous prie d'agréer, Monsieur le Maire, mes salutations. 

Pierre COLLENOT       

PJ : mon courrier du 11/08/2009 et photos prises le 14/10/2010
Copie à Monsieur le Préfet

 

La vraie question posée au Maire de Brie-sous-Matha est la suivante : pourquoi ne faites-vous rien pour interdire l'accès du public aux carrières qui servent de décharges à Brie-sous-Matha ?

Car, questionné à de très nombreuses reprises sur ce sujet en Conseil Municipal, le Maire a refusé systématiquement  de faire une chose très simple et peu coûteuse pour la commune, demandée par la DRIRE dans son rapport du 06/10/2008 : interdire l'accès des véhicules aux carrières communales.

Un fossé et un merlon de terre sont des moyens dissuasifs, simples à réaliser et peu coûteux.

Le Maire a systématiquement refusé de mettre en place ce dispositif simple.

A Brie-sous-Matha, nous savons presque tous pourquoi le Maire refuse de le faire.

 

Elus et délégués communautaires, demandez au Maire de Brie-sous-Matha pourquoi il refuse de faire cette chose si simple et si peu coûteuse pour sa commune.

Le reste n'est que comédie et petits arrangements entre copains, au préjudice de la commune.(photo prise dans la carrière de Berlaigne, le 28 avril 2009 - engin appartenant à la société HIDREAU BTP)

 

2009-04-28_12h46_redimensionner.jpg

 

La CDC ne doit pas être le dindon d'une farce qui n'a que trop duré.

 

Les petits arrangements du Maire de Brie avec ses copains ne sont pas du ressort de la CDC, mais de la justice pénale.

 

Dans le rapport de la DRIRE du 06/10/2008

 

3) la carrière communale

 

A l'extrême Est de la commune de Brie sous Matha sur des parcelles cadastrées ZC 26 à ZC 32 se trouve une autre exploitation plus ancienne qui, aux dires de M. le Maire est antérieure aux années 1975 mais semble servir encore de temps à autres pour des besoins ponctuels.

 

Bien qu'elle ne semble pas avoir été l'objet d'extraction récente, les terrains qui appartiendraient à la commune sont libres d'accès, aucune règle de sécurité applicable aux exploitations de carrières n'est respectée, l'entrée du site sert de dépôts de gravats.

 

...

 

Pour l'ancienne carrière communale, M. le Maire de la commune de Brie sous Matha doit être invité à réaliser les travaux de mise en sécurité comprenant au minima la clôture de l'ensemble des terrains de manière à interdire l'accès du public aux zones dangereuses qui sont les sommets et les pieds des fronts de taille, la rampe d'accès telle qu'elle est actuellement, toute exploitation de matériaux étant interdite.

 

En effet, aucune autorisation préfectorale n'a été délivrée pour cette carrière.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Le Caennais déchaîné 09/11/2012 11:45


Le "Caennais déchaîné" est ému devant autant d'intérêt à son égard.  (Ca donnera une bonne occasion à Germain de Colandon d'arroser ça !....)


Blaque à part, ce serait rigolo d'envoyer à notre adresse courriel les fameux tracts dont vous parlez, histoire de voir...


 Eddie Torial


 

Hénaut 06/11/2012 11:49


Bonjour!


Habitante du canton de Matha, je suis tombée par hasard sur votre blog...et suis particulièrement surprise et révoltée de constater qu'un maire puisse se permettre d'avoir un tel comportement. Je
me pose malgré tout une question...pourquoi, et comment a t-il été réélu??

Pierre Collenot 06/11/2012 12:49



C'est une question pertinente.


Une explication est certainement dans la crainte d'une partie des habitants de se manifester comme concurrents ou opposants, dans un village où une grande partie de la population a des liens de
parenté avec la famille du maire. Silence, il n'y a rien à voir.


Ceux qui l'ont déjà tenté ont connu et connaissent toujours bien des soucis de sa part. A titre d'exemple, j'ai dans mes archives les tracts d'une grande violence distribués par le maire lors de
campagnes électorales lorsqu'une liste d'opposants a tenté de se présenter contre lui. C'est édifiant.


Depuis plus de 10 ans le maire raconte à qui veut l'entendre qu'il a un projet de lotissement pour la commune, sans que ce projet connaisse le moindre aboutissement. A propos de ce lotissement,
nous avons surtout été confrontés à des tentatives répétées et heureusement avortées d'enrichissement personnel avec la vente de ses propres terres (voir ici sur le blog). La raison de cet immobilisme est
assez facile à comprendre : un lotissement, avec une nouvelle population qui ne connaît pas les rites locaux, c'est la fin pour le maire et sa famille d'un pouvoir sans partage. Alors, pourquoi
se presser ? Le discours suffit. La nouvelle sous-préfète n'a pas pu y échapper, lors de sa visite dans la commune le 26 octobre dernier. Elle n'est probablement pas dupe du discours qui se
répète.


 



le grizzly 05/01/2011 10:58



Plus de nouvelles, que se passe-t-il ? rien de grave j'espère.



la pecnaude 11/12/2010 03:39



Serais-tu malade ? Il ne se passe plus rien à Brie ?


Amitiés.



13770 07/12/2010 07:40



Que se passe-t-il ? Plus rien depuis plus d'un mois. Donnez de vos nouvelles.


Amicalement