Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Pierre Collenot, citoyen de Brie-sous-Matha
  • Le blog de Pierre Collenot, citoyen de Brie-sous-Matha
  • : Réflexions d'un citoyen sur sa commune en Charente-Maritime.
  • Contact

Recherche

Citation

« La démocratie ne consiste pas à mettre épisodiquement son bulletin dans l’urne, à déléguer les pouvoirs à un ou plusieurs élus, puis se désintéresser, s’abstenir, se taire, pendant cinq ou sept ans. (...) La démocratie n’est efficace que si elle existe partout en tout temps. Le citoyen est un homme qui ne laisse pas aux autres le soin de décider de son sort commun. Il n’y a pas de démocratie si le peuple n’est pas composé de véritables citoyens, agissant constamment en tant que tels. »

Pierre Mendès-France - La république moderne.


Archives

3 juillet 2010 6 03 /07 /juillet /2010 09:51

Le Maire de Brie-sous-Matha récidive.

 

Il vient une nouvelle fois de prendre en otage(1) la population de la commune.

 

Sa méthode est toujours la même :

 

  • 1ère phase : Quelqu'un de la commune, habitant, ou conseiller municipal, ou blogueur, lui fait observer qu'il s'est mis hors-la-loi personnellement ou en qualité de Maire.
  • 2ème phase : Il fait celui qui n'a pas compris, et ne répond pas
  • 3ème phase : le demandeur insiste et appelle à la rescousse les services de l'Etat
  • 4ème phase : le maire met en place son bouclier composé d'otages pris parmi les habitants de la commune à qui il  fait croire que la demande est dirigée contre eux. Les plus crédules marchent parfois dans la combine. Plus la ficelle est grosse, plus le Maire en espère de bons résultats.

 

Le nouvel épisode en cours est celui-ci

  • le Conseil Municipal demande depuis des années au Maire de mettre aux abords de la fontaine publique de la commune des panneaux informant les usagers que l'eau de la fontaine n'est pas contrôlée (voir ici)
  • au mépris de toutes les règles de santé publique, et malgré les demandes répétées des élus, le Maire refuse, sans jamais expliquer pourquoi.
  • par deux courriers, je l'ai mis en demeure de le faire, et j'ai informé de cette situation les services de l'Etat
  • le 30 juin, le maire a commencé officiellement sa prise d'otages : il a fait distribuer dans toutes les boites aux lettres des habitants une copie de mes deux courriers avec ce commentaire surligné en jaune :

    Ces courriers vous sont transmis pour information et m'ont été adressés dans le seul but de faire fermer les pompes de la fontaine

    Brie-sous-Matha, le 29 juin 2010
    Le Maire, B GOURSAUD
2010-06-30_tract_bg001.jpg

Courriers transmis aux habitants de Brie pour leur information ?


Je dirais plutôt pour leur désinformation.


Qu'en pensez-vous ?

 

Dans une petite commune rurale comme Brie-sous-Matha, où beaucoup d'habitants utilisent l'eau de la fontaine publique pour arroser leur jardin, et où un panneau d'information ne changerait rien à leurs habitudes, il s'agit bien d'une prise d'otages par mensonge délibéré et par menace.

 

A moins que le maire veuille faire croire, pour atténuer sa responsabilité personnelle, qu'il ne sait pas lire, ou qu'il ne comprend ni les demandes répétées de son conseil municipal, ni les courriers du blogueur.

Quelle qu'en soit la raison, le Maire s'enfonce dans une situation où il a de plus en plus de mal à se justifier. Les casseroles qu'il s'est accrochées font un bruit de plus en plus assourdissant.

 

(1) Pour en savoir plus sur la psychologie du preneur d'otages, et sa "lâcheté qui consiste à s'attaquer à un tiers impuissant et désarmé pour faire pression sur un ennemi qu'on renonce à convaincre" : cet article sur le net

Partager cet article

Repost 0

commentaires

la pecnaude 03/07/2010 22:58



C'est un masochiste ?



Pierre Collenot 03/07/2010 23:28



Il possède à l'évidence certaines caractéristiques des adeptes de Masoch, mais ce qualificatif ne décrit que partiellement le personnage. Comme pour nous tous, il est difficile de résumer une
personnalité complexe en un seul mot.


Il y a une question qui, sans toutefois m'empècher de dormir la nuit, me vient régulièrement à l'esprit : Il y a des gens qui, lorsqu'ils marchent sur un trottoir, mettent toujours les pieds sur
les merdes de chien. A d'autres, ça n'arrive que très exceptionnellement. Qu'est-ce qui fait la différence entre ces deux catégories de piétons ? Le savez-vous ? Ce n'est pas leur pointure, ni la
qualité de leur vue, ou de leur odorat. C'est comme une sorte d'instinct ancestral, semblable à celui qui guide les hirondelles vers leur territoire d'hiver. Eh bien, il y a des gens dont
l'instinct, incontrôlable, les pousse à marcher dedans, quoi qu'il advienne. Je pense que mon maire est de ceux-là.