Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Pierre Collenot, citoyen de Brie-sous-Matha
  • Le blog de Pierre Collenot, citoyen de Brie-sous-Matha
  • : Réflexions d'un citoyen sur sa commune en Charente-Maritime.
  • Contact

Recherche

Citation

« La démocratie ne consiste pas à mettre épisodiquement son bulletin dans l’urne, à déléguer les pouvoirs à un ou plusieurs élus, puis se désintéresser, s’abstenir, se taire, pendant cinq ou sept ans. (...) La démocratie n’est efficace que si elle existe partout en tout temps. Le citoyen est un homme qui ne laisse pas aux autres le soin de décider de son sort commun. Il n’y a pas de démocratie si le peuple n’est pas composé de véritables citoyens, agissant constamment en tant que tels. »

Pierre Mendès-France - La république moderne.


Archives

9 mai 2010 7 09 /05 /mai /2010 08:50

Le Maire :

 

Je suis maire de Brie-sous-Matha depuis plus de 30 ans.

 

Je me considère comme le maître absolu

 

- des terres de la commune et de son sous-sol,

- des eaux de la commune,

- de l'air de la commune,

- des bâtiments communaux,

- des documents publics et registres de la commune,

- des impôts communaux et de l'usage de l'argent public par la commune,

- du contenu des documents officiels produits par la commune, (voir une illustration sous la forme de faux en écriture)

- de mon conseil municipal (j'ai droit de vie et de mort sur ses membres), (voir un exemple frappant)

- de la santé des habitants de ma commune (voir un exemple)

- des opinions de mes administrés.

 

J'agis comme si les lois et règlements de la République Française ne s'appliquent à ma commune que s'ils sont compatibles avec mes propres intérêts.

 

Il en est ainsi :

- des lois et règlements sur la propriété du patrimoine public,

- des lois et règlements sur l'eau,

- des lois et règlements sur l'environnement,

- des lois et règlements d'urbanisme, du Plan Local d'Urbanisme (PLU),

- des lois et règlements sur les installations classées,

- des lois fiscales,

- des lois et règlements sur le fonctionnement des instances de représentation de la commune.

et de quelques autres lois.

 

Ceux qui dénoncent cette situation en veulent à ma personne, à ma famille, à la commune de Brie-sous-Matha. Ils dénigrent la commune.

 

Je suis la victime innocente d'un complot monté contre moi pour des motifs purement politiques.

 

Les Briellois (ou Briois) :

 

"Mais pourquoi qu'i zou dit ?"

 

Tout cela on le sait bien depuis longtemps.

Mais pourquoi ce "parachuté" en parle-t-il à tout le monde sur son blog ?

C'est notre secret de famille. Un secret de famille doit rester dans la famille.

Vous vous rendez compte, même en Amérique du Sud les gens sont au courant de ce qui se passe à Brie !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

la pecnaude 10/05/2010 01:06



Il ne faut pas s'étonner de la patience des autorités vis à vis de certaines incartades de vos z'élites, l'exemple venant du plus haut du gouvernement !
Quand aux permis de lotir ou de construire, c'est une maladie courante d'une fraction des municipalités françaises. Chez vous, c'est pratiquement sur le terrain d'autrui (même si le propriétaire
en était le maire, la commune n'en était pas le propriétaire) ailleurs ç'est en terrain inconstructible. Encore heureux qu'il n'aie pas voulu réunir tous ces inconvénients, je le soupçonne
d'être perfectible dans le domaine, non ? à + 


 



la pecnaude 09/05/2010 20:19



Sans en vouloir en aucune façon au Régent des Briellois ou Briois, je suis étonnée de voir que projet de lotissement tombe à l'eau, n'y avait-il personne qui avait envie de venir vivre à Brie ?
Cà m'a l'air tout à fait charmant cependant.


J'ai relayé sur mon blog votre appel pour la suppression des 4 classes de SEGPA, je ne sais ce que cela donnera.


Amicalement



Pierre Collenot 09/05/2010 20:48



C'est une histoire à la mode de Brie : le projet de lotissement, des plans par un architecte et la demande de permis de lotir ont été faits alors que le terrain de Mr et Mme Goursaud
n'appartenait pas encore à la commune. Les plans du lotissement et le permis de lotir ont été faits comme si ce terrain appartenait déjà communal, et ce n'était pas le cas.


Je me suis toujours demandé


-1- comment l'administration avait pu accepter de délivrer un permis de lotir dans ces conditions.


-2- comment le conseil municipal avait pu accepter de faire travailler et de rémunérer un architecte pour faire des plans sans attendre que le terrain devienne communal.


J'espère que ce genre de méconvenue le rendra plus prudent pour l'avenir, et qu'il prendra des décisions en respectant un ordre logique.


Mais, comme je m'en étonne souvent dans les réunions du conseil municipal, la méthode habituelle, qui consiste à décider avant de réfléchir et de compter, est très néfaste pour la commune.


Et le Maire entraîne la décision avec un argumentaire du genre "vous, mes fidèles conseillers, vous pouvez voter tranquillement, j'ai réfléchi pour vous." Et ça marche (pour le vote). La suite
est généralement calamiteuse.


Merci pour votre soutien à la SEGPA de Matha.