Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Pierre Collenot, citoyen de Brie-sous-Matha
  • Le blog de Pierre Collenot, citoyen de Brie-sous-Matha
  • : Réflexions d'un citoyen sur sa commune en Charente-Maritime.
  • Contact

Recherche

Citation

« La démocratie ne consiste pas à mettre épisodiquement son bulletin dans l’urne, à déléguer les pouvoirs à un ou plusieurs élus, puis se désintéresser, s’abstenir, se taire, pendant cinq ou sept ans. (...) La démocratie n’est efficace que si elle existe partout en tout temps. Le citoyen est un homme qui ne laisse pas aux autres le soin de décider de son sort commun. Il n’y a pas de démocratie si le peuple n’est pas composé de véritables citoyens, agissant constamment en tant que tels. »

Pierre Mendès-France - La république moderne.


Archives

31 mars 2010 3 31 /03 /mars /2010 18:20

La séance du conseil municipal consacrée au budget a tenu toutes ses promesses.

 

Le maire s'est enorgueilli d'avoir un budget en équilibre. Il semble être le seul à ignorer qu'un budget de collectivité publique est forcément équilibré. Par définition, les dépenses doivent être égales aux recettes.

 

Et il conclut que, puisque le budget est équilibré, c'est le signe que la commune est en bonne santé financière.

 

Cette étrange conviction du maire explique en partie pourquoi la commune ne se porte pas bien. Même les communes en faillite financière ou sous tutelle ont un budget équilibré.

 

Le délire du budget 2010 : l'exemple des charges de personnel

 

frais_de_personnel_2007-2010.jpg

La commune de Brie-sous-Matha se distinguait déjà par un niveau de charges de personnel record parmi les communes du canton de Matha (voir ici) et parmi les communes françaises de taille comparable, avec des frais de personnel deux fois plus élevés que la moyenne.

 

Le budget 2010 la met maintenant très loin devant ses challengers, avec une augmentation de 66 % par rapport au réalisé 2009

 

Les charges de personnel passeront ainsi de 351 euros par habitant à 583 euros.

 

Le Maire a expliqué avec beaucoup de sérieux que ça coûterait trois fois rien aux habitants de la commune, puis qu'il s'agira de contrats aidés.

 

Les contribuables remercieront le maire de Brie-sous-Matha pour son grand sens civique.

 

 

Et si la commune s'occupait du danger causé par le bâtiment communal des "vignerons charentais" ? (voir ici)

 

J'ai demandé, sans être entendu, que le budget 2010 prenne en compte cette urgence. J'ai remis au maire la demande suivante, pour qu'elle soit annexée au procès-verbal et aux délibérations. Une copie sera également adressée au Sous-Préfet.

 

Objet : Inscription au budget primitif 2010 des sommes nécessaires pour la mise en sécurité du bâtiment communal dit des « Vignerons Charentais »

 

Monsieur le Maire,


Le bâtiment communal dit des « Vignerons Charentais » est devenu au fil des années de plus en plus dangereux.


A chaque coup de vent un peu fort, il laisse échapper des morceaux métalliques de bardage et de toiture qui s'envolent aux alentours et mettent en danger les personnes et les véhicules qui circulent sur la route entre Brie-sous-Matha et Louzignac.

 

Ce bâtiment appartient à la commune de Brie-sous-Matha.

 

Elle est donc totalement responsable du risque qu'elle fait courir, et de ses conséquences éventuelles.

 

Ce risque est la résultat d'une absence d'entretien du bâtiment par la commune de Brie-sous-Matha, qui en est propriétaire.

 

Je demande :

  1. que la commune, pour faire cesser ce risque grave, inscrive à son budget primitif 2010 les sommes nécessaires pour que les travaux indispensables à la sécurité de ce bâtiment puissent être effectués,

  2. que ces travaux soient faits en priorité, avant tout autre.

Je demande que ce document soit annexé au compte-rendu et aux délibération issus de cette réunion du conseil municipal. Une copie sera adressée au Sous-Préfet.

 

Avec mes salutations.

Pierre Collenot

 

Lorsque j'ai exposé ce sujet, le maire a dit et montré qu'il avait un gros dossier sur cette affaire. Nous ne connaissons que l'épaisseur du dossier, pas son contenu. On avait déjà entendu ce type de réponse de sa part en conseil municipal, il y a quelques mois, sur le même sujet.

 

Comme les années précédentes, le maire, a laissé s'exprimer les spectateurs, principalement composés de sa famille et du personnel communal.

 

Ils se sont, comme prévu, défoulés sur votre blogueur favori, seul opposant présent, et maintenant bien habitué à ce type de scénario intégralement orchestré par le maire.(voir ici Brie-sous-Matha : le maire prend vraiment les conseillers municipaux pour des c...).

 

J'avais parié pour une invasion de petits hommes verts : nous n'en sommes pas bien loin !!!

 

Après la fable 2009 sur l'invasion de la commune de Brie par une secte de québécois déchaînés commandée par le blogueur, nous avons eu cet après-midi la fable 2010, du même auteur, décidément très en verve : le blogueur viendrait en loucedé, mais avec son appareil photo, arracher de la laine de verre au bâtiment des "Vignerons Charentais". Du petit homme vert, on est passé au géant monté sur des échasses. Fabuleuse fable. Un truc pour faire peur aux petits enfants. On attend tous la fable 2011 avec une grande impatience.

 

Le maire a aussi sorti de sa manche un "témoin-surprise" qui a expliqué qu'il connaissait des communes en plus mauvaise situation financière que Brie. Un vrai scoop, qui confirme que la formule de Talleyrand a beaucoup d'avenir : "Quand je me contemple, je m’inquiète, quand je me compare, je me rassure". Reste à savoir avec qui on se compare !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

la pecnaude 01/04/2010 00:20



Combien de personnes en "contrats aidés" votre maire a-t-il embauché ? Quelle sera la contrepartie financière de la commune ? A quels postes les a-t-il affectés ? A la réfection du bâtiment
dangereux j'espère ! Ou au clôturage des décharges sauvages ?


Bon courage, continuez !



Pierre Collenot 01/04/2010 01:44



Au conseil municipal, le maire nous avait annoncé que la prochaine embauche de contrat aidé serait pour faire de la rénovation de l'habitat.


Cette annonce nous a rendus un peu méfiants, car il confond depuis longtemps le bien communal avec ses biens propres, comme par exemple ce bâtiment dit "des Vignerons Charentais", qui appartient
à la commune, mais qu'il utilise comme hangar agricole à usage personnel.


Alors, rénovation de l'habitat, cela nous a fait craindre qu'il utilise ce contrat pour refaire les papiers peints dans des locaux non communaux.


Et le personnel employé hors des règles reste très discret, pour garder son emploi.