Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Pierre Collenot, citoyen de Brie-sous-Matha
  • Le blog de Pierre Collenot, citoyen de Brie-sous-Matha
  • : Réflexions d'un citoyen sur sa commune en Charente-Maritime.
  • Contact

Recherche

Citation

« La démocratie ne consiste pas à mettre épisodiquement son bulletin dans l’urne, à déléguer les pouvoirs à un ou plusieurs élus, puis se désintéresser, s’abstenir, se taire, pendant cinq ou sept ans. (...) La démocratie n’est efficace que si elle existe partout en tout temps. Le citoyen est un homme qui ne laisse pas aux autres le soin de décider de son sort commun. Il n’y a pas de démocratie si le peuple n’est pas composé de véritables citoyens, agissant constamment en tant que tels. »

Pierre Mendès-France - La république moderne.


Archives

25 juillet 2010 7 25 /07 /juillet /2010 00:27

Les fidèles lecteurs de ce blog se sont étonnés que 48 heures se soient écoulées avant que je mette en ligne les enregistrements audio de ce conseil municipal. Je comprends leur impatience. C'est maintenant chose faite, et ils vont pouvoir s'informer sur les grands moments de cette réunion, comme d'habitude. N'oubliez pas qu'en "Live", c'est encore mieux. Réservez vos places pour la prochaine séance: il n'y aura pas de places pour tout le monde.

 

Point de l'ordre du jour Commentaire Enregistrement
audio
1 - Informations diverses
  • sinistre de l'incendie de la Mairie
  • margelles de la piscine des gîtes communaux
  • panneaux photovoltaïques sur le toit de la Mairie
  • réparations de la mairie
  • subvention du Conseil Général pour les travaux de la Mairie
  • taxe de séjour
  • étude de zonage : délais de réalisation de l'assainissement collectif
  • multi-services
  • fermeture de la 6ème de la SEGPA de Matha : réponse de la rectrice au Président de la CDC : pas de fermeture à la rentrée prochaine
   écouter l'enregistrement audio
  2 - Frairie 2010
  La parole de Bernard Goursaud circule dans un silence assourdissant
     écouter l'enregistrement audio
  3 - Le "Jardin de Gilberte"
  Auto-satisfaction du Maire de Brie : il est tellement fier qu'il se décerne une médaille. On n'est jamais mieux servi...
    écouter l'enregistrement audio
  4 - Révision annuelle des loyers des logements sociaux
  C'est assez rare pour être noté : révision à la baisse
    écouter l'enregistrement audio
  5 - Acquisition d'armoires et d'outillage
      écouter l'enregistrement audio
  6 - Site internet de la commune

Dialogue briellois surréaliste

- Mme Guillaume : "Mr Collenot, ne pourriez-vous pas nous aider à effacer le site que vous aviez construit. Nous on ne sait pas l'effacer."

- Pierre Collenot : "Non, Madame Guillaume, je n'effacerai pas le site que j'ai construit bénévolement à la demande de la commune."

- Madame Guillaume : "Mr Collenot, vous n'êtes vraiment pas gentil."

    écouter l'enregistrement audio
  7 - Gîtes communaux : tarifs 2010-2011 - Location à l'année
Sujets consensuels
    écouter l'enregistrement audio
  8 - Programme voirie - Emprunt
Une logique qui m'étonnera toujours : on décide de faire un emprunt avant de décider à quoi on va l'utiliser.
    écouter l'enregistrement audio
  9 - Médailles communales

Comme ci-dessus : on vote l'achat de médailles avant de décider ce qu'on en fera. Il est vrai que le Maire a besoin d'une délibération pour l'achat. Pour les destinataires, il n'en fera probablement qu'à sa tête et à la tête du client.

La devise choisie pour illustrer les vertus des Briellois-Briois méritants est "In vino veritas". Non, ce n'est pas une blague du blogueur. Elle va être déposée à l'INPI (authentique, écoutez).

Les vieux gallo-romains qui cuvent tranquillement leur vin de Saintonge dans les cimetières antiques vont se retourner dans leur tombe en rotant. 

  écouter l'enregistrement audio
  10 - Concession au cimetière
Sujet consensuel   écouter l'enregistrement audio
 

A partir de ce moment de la séance, le maire commence à règler ses comptes personnels avec les briellois qui ne lui ont pas fait allégeance.

 
  11- Courrier de Gilles Jobet

Le Maire répond à un courrier qui date de février 2010 d'une famille de Brie qui lui reproche d'avoir tenu des propos calomniateurs envers eux pendant une réunion du conseil municipal, comme la coutume brielloise-brioise l'y autorise.

Le Maire confirme ses propos initiaux et en rajoute une louche supplémentaire, au cas où ils n'auraient pas bien compris la première fois.

La Coutume, c'est sacré, à Brie-sous-Matha.

  écouter l'enregistrement audio
12 - La fontaine publique

In vino veritas, in aqua fallacia(1)

 

Mr le Maire à P. Collenot : vous avez fait état d'un résultat d'analyse qui ne venait pas d'un laboratoire agréé.

P. Collenot à Mr le Maire : quand vous avez écrit en janvier 2010 aux habitants de Brie "Lors de la réunion du conseil municipal du 11 janvier 2010, j'ai indiqué avoir reçu un résultat d'analyse d'eau de la fontaine et que cette eau à la date de l'analyse était potable", vous parliez du même résultat d'analyse venant du même laboratoire non agréé.

Ce qui diffère : dans votre écrit aux habitants, de Brie, vous indiquez que l'eau de la fontaine est potable, alors que le laboratoire indique qu'elle ne l'est pas.  il s'agit en fait d'un mensonge de votre part qui a un caractère criminel.

Cet épisode est un grand numéro du Maire : il donne la fâcheuse impression de ne pas comprendre le sens du courrier de l'Agence Régionale de Santé, qui lui reproche d'avoir commis trois infractions sérieuses à propos de la fontaine publique. 

 

Il envoie, au passage, une rafale de gros plomb sur le SYMBA et sur sa grande déeesse des eaux. Elle n'a pas les faveurs du Maire. Il n'aime rien de ce qui concerne l'eau. 

 

"In vino veritas, in aqua fallacia", telle est la devise brielloise-brioise.

 

(1) La vérité est dans le vin, la tromperie est dans l'eau.

  écouter l'enregistrement audio
  13 - Bornage d'un terrain communal Le Maire, qui n'a généralement besoin de personne pour aller au charbon judiciaire contre les gens qui ne lui sourient pas, a des pudeurs de premier communiant, et voudrait bien que quelqu'un du conseil propose ce qu'il a décidé depuis longtemps. Il y parvient, après beaucoup de temps perdu. écouter l'enregistrement audio
    14 - Détérioration de bancs et table de mobilier communal Un scénario ahurissant : le maire commence par aller voir les gendarmes, avant de rencontrer les parents d'enfants de la commune qu'il soupçonne, sans preuves, d'être à l'origine des dégâts. La cible rêvée : l'enfant d'une conseillère municipale "d'opposition". On vous l'a déjà dit souvent : des conseillers municipaux d'opposition, ça ne peut pas exister à Brie. Pour le Maire, tous les moyens sont bons pour essayer de leur faire peur. Odieux. écouter l'enregistrement audio
  15 - Restauration de l'église
Oui à une demande de devis. écouter l'enregistrement audio 
 16 - Vente du terrain Jacquet Un court épisode consensuel, en attendant le retour aux règlements de comptes  écouter l'enregistrement audio 
17 - Affaires judiciaires diverses 
  1.   Bernard Goursaud contre CDC du Pays de Matha : il a gagné, et il fait durer le plaisir de le raconter. La suite, c'est facile à retenir : il a tout perdu
  2. Collenot-Labrousse contre commune de Brie : le Maire a perdu. Si vous comprenez ses explications confuses, écrivez-nous.
  3. AIE17 contre commune de Brie (carrière de la Rente) : il a perdu
  4. AIE17 contre commune de Brie (carrière personnelle de B. Goursaud) : il a perdu
  5. Collenot contre commune de Brie (affaire n°1 de refus de communication de documents publics) : il a perdu
  6. Collenot contre commune de Brie (affaire n°2 de refus de communication de documents publics) : il a perdu
  7. Cour d'Appel de Poitiers : B. Goursaud contre P. Collenot. Le maire est débouté, condamné à verser 800 € à P. Collenot. Il raconte qu'il va aller en Cour de Cassation. A ses frais. Bravo. En attendant il devra payer les 800€ qu'il doit à P. Collenot.
    Article 579 du Code de Procédure Civile :

    Le recours par une voie extraordinaire et le délai ouvert pour l'exercer ne sont pas suspensifs d'exécution si la loi n'en dispose autrement.

écouter l'enregistrement audio   
18 - Bâtiment des Vignerons Charentais
Le Maire lève la séance, pour la poursuivre immédiatement sur le thème du bâtiment des Vignerons Charentais (qui est à l'ordre du jour de la réunion du conseil municipal) : un artifice de procédure dont il pense qu'il lui évitera de tomber sous le coup de la prise illégale d'intérêts. Cela ne convaincra pas un juge qu'il n'y avait pas une intention frauduleuse chez le Maire. Ecoutez bien, à la fin de l'enregistrement précédent, la fin de la réunion du conseil avant la "levée de la séance".  

Partager cet article

Repost 0

commentaires