Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Pierre Collenot, citoyen de Brie-sous-Matha
  • Le blog de Pierre Collenot, citoyen de Brie-sous-Matha
  • : Réflexions d'un citoyen sur sa commune en Charente-Maritime.
  • Contact

Recherche

Citation

« La démocratie ne consiste pas à mettre épisodiquement son bulletin dans l’urne, à déléguer les pouvoirs à un ou plusieurs élus, puis se désintéresser, s’abstenir, se taire, pendant cinq ou sept ans. (...) La démocratie n’est efficace que si elle existe partout en tout temps. Le citoyen est un homme qui ne laisse pas aux autres le soin de décider de son sort commun. Il n’y a pas de démocratie si le peuple n’est pas composé de véritables citoyens, agissant constamment en tant que tels. »

Pierre Mendès-France - La république moderne.


Archives

7 août 2009 5 07 /08 /août /2009 15:54
Une des caractéristiques marquantes du Maire de Brie-sous-Matha, c'est son absence totale de respect pour son Conseil Municipal.

La convocation qu'il a distribuée lui-même cet après-midi dans les boites aux lettres des conseillers municipaux en est une parfaite illustration.



J'ai l'honneur de vous inviter à la réunion du Conseil Municipal qui aura lieu dans la salle de la Mairie,

Mercredi 12 Août 2009 à 14 h 00

Je vour remercie de bien vouloir assister à cette séance...

Session ordinaire

Ordre du jour :

1. Démolition du mur de séparation devant la Mairie ;
2. Broyage voirie communale (un essai a été réalisé "Chemin de la station de pompage") ;
3. Classement des chemins ruraux en voirie communale.


Commentaires du blogueur :

Le dernier conseil municipal a eu lieu le 20 juillet 2009 (voir et entendre ici). 
Depuis cette date pas si lointaine, ces 3 sujets tout à fait essentiels pour la vie de la commune ont pris soudain un caractère d'extrème urgence, au point de rendre nécessaire la réunion d'un Conseil Municipal un jour et une heure où la plupart des élus de la République Française goûtent à des vacances ou à une sieste bien méritées.
 
Mais dans la République Autonome Brielloise (R.A.B.), merdre, le roi Ubu en a décidé autrement.

Partager cet article

Repost 0

commentaires