Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Pierre Collenot, citoyen de Brie-sous-Matha
  • Le blog de Pierre Collenot, citoyen de Brie-sous-Matha
  • : Réflexions d'un citoyen sur sa commune en Charente-Maritime.
  • Contact

Recherche

Citation

« La démocratie ne consiste pas à mettre épisodiquement son bulletin dans l’urne, à déléguer les pouvoirs à un ou plusieurs élus, puis se désintéresser, s’abstenir, se taire, pendant cinq ou sept ans. (...) La démocratie n’est efficace que si elle existe partout en tout temps. Le citoyen est un homme qui ne laisse pas aux autres le soin de décider de son sort commun. Il n’y a pas de démocratie si le peuple n’est pas composé de véritables citoyens, agissant constamment en tant que tels. »

Pierre Mendès-France - La république moderne.


Archives

21 juillet 2009 2 21 /07 /juillet /2009 15:35
La République Autonome Brielloise (R.A.B.)

Brie-sous-Matha est devenu, au fil des années, une petite république autonome où les lois de la République Française ne s'appliquent que si elles sont compatibles avec les volontés du Maire.

L'exemple ancien de la grande ville aînée : La Rochelle

Brie-sous-Matha n'est pas la première commune de Charente-Maritime à se placer dans cette position de rebellion envers le pouvoir du moment : la ville de La Rochelle, en 1621, promulgue un "Règlement sur l'Amirauté" qui contient cette formule :

"Tout article des règlements royaux concernant l’Amirauté, auquel il n’est pas dérogé par la présente loi, demeure et demeurera en vigueur."
(art 18 du Règlement sur l'Amirauté).

ce qui, écrit en version 2009, signifie :

Les lois de la République Française ne s'appliquent et ne s'appliqueront ici que si elles sont compatibles avec nos propres lois.


Les oreilles royales, pourtant habituées aux volontés d'indépendance des Rochellais, ont sifflé très fort ce jour-là, On sait aujourd'hui que cette tentative s'est terminée très mal pour eux : ils moururent par milliers dans leur ville assiégée, en 1627 et 1628. (voir ce document)
 
Espérons qu'à Brie-sous-Matha, les pratiques autonomistes du Maire, qui se heurtent à quelques uns des principes de la République Française une et indivisible, et à une partie de ses lois, ne nous mèneront pas à cette extrémité dramatique.
 
En attendant, et sur un mode moins badin, les habitants de Brie trouvent que les tentatives d'autonomie du Maire pourraient s'arrêter à temps, en particulier lorsqu'il s'agit de manifester du respect envers les valeurs auxquelles ils tiennent.
 
Dans ce domaine, ils pensent qu'il serait bien que les gestes élémentaires de citoyenneté qu'on peut attendre d'un maire soient accomplis, et que des prétextes divers ne viennent pas masquer un manquement évident au respect des valeurs les plus ancrées dans l'histoire de notre pays depuis deux siècles.


Nous n'avons pas de quoi pavoiser !!!



Le 30 mai 2009 : les cérémonies du 10e anniversaire du jumelage de Brie-sous-Matha avec Villeneuve-du-Paréage (Ariège).
Est-ce le jour de la Fête Nationale de la République Autonome Brielloise (R.A.B.) ?
Le Maire avait visiblement décidé de pavoiser la Mairie ce jour-là.
Alors la Mairie a été bien pavoisée. (image ci-dessous)



Le 14 juillet 2009 : Fête Nationale, 220ème anniversaire de la prise de la Bastille.
Le Maire avait visiblement décidé de ne pas pavoiser la Mairie ce jour-là.
Alors la Mairie n'a pas été pavoisée. (image ci-dessous)



Le 19 juillet 2009 : Journée nationale des victimes de crimes racistes et antisémites de l'Etat Français et hommages aux "Justes de France".
Le Maire avait visiblement décidé de ne pas pavoiser la Mairie ce jour-là.
Alors la Mairie n'a pas été pavoisée (image ci-dessous)


Partager cet article

Repost 0

commentaires