Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Pierre Collenot, citoyen de Brie-sous-Matha
  • Le blog de Pierre Collenot, citoyen de Brie-sous-Matha
  • : Réflexions d'un citoyen sur sa commune en Charente-Maritime.
  • Contact

Recherche

Citation

« La démocratie ne consiste pas à mettre épisodiquement son bulletin dans l’urne, à déléguer les pouvoirs à un ou plusieurs élus, puis se désintéresser, s’abstenir, se taire, pendant cinq ou sept ans. (...) La démocratie n’est efficace que si elle existe partout en tout temps. Le citoyen est un homme qui ne laisse pas aux autres le soin de décider de son sort commun. Il n’y a pas de démocratie si le peuple n’est pas composé de véritables citoyens, agissant constamment en tant que tels. »

Pierre Mendès-France - La république moderne.


Archives

6 mars 2008 4 06 /03 /mars /2008 01:53
Cette profession de foi a été distribuée aux habitants de Brie le 5 mars 2008.

Ne laissons pas couler Brie

Pierre Collenot

Pourquoi la commune de Brie va-t-elle si mal ?
La commune de Brie a réussi, en quelques années, à décrocher, dans le canton de Matha, trois records qui font bien du mal à ses habitants (chiffres provenant du Ministère des Finances) :
  • le record des impôts communaux (en 10 ans, cela a coûté en moyenne à chaque habitant de Brie près de 800 euros de plus d’impôts que dans les autres communes comparables du canton). En 2006, la somme des 4 impôts locaux à Brie-sous-Matha était 2 fois plus élevée que dans la moyenne de toutes les communes de France de moins de 250 habitants. (370 € à Brie contre 195 € pour l’ensemble de la France).
  • le record de l’endettement : à Brie, la dette est de 1643 € par habitant, alors que la moyenne du canton est de 758 €. Cette dette a été multipliée par 2 de 2001 à 2006.
  • le record des dépenses de fonctionnement (791 € par an par habitant, contre 494 € pour la moyenne des 9 communes du canton comparables à Brie par la taille, et 549 € pour l’ensemble des communes du canton).
Quand une commune cumule trois records de ce type, et qu’elle ne prend pas les grands moyens pour redresser la barre, chacun sait bien qu’elle va inéluctablement vers une catastrophe.

Brie est une commune qui fait depuis trop longtemps payer trop d’impôts à ses habitants,
Brie est une commune qui vit au dessus de ses moyens,
Brie est une commune trop endettée.
Voilà pourquoi « la continuité de l’action municipale » qui nous est promise est ce que nous devons surtout éviter à Brie.

Un véritable projet pour Brie


Non à « la continuité de l’action municipale »             Oui à un projet pour l’avenir de Brie

 
  • Rétablir la situation financière de la commune, pour lui redonner un avenir. Aujourd’hui, résultat d’une mauvaise gestion, les caisses de Brie sont vides, ses dettes sont alarmantes, et elle vit largement au-dessus de ses moyens. C’est une situation qui coûte cher à ses habitants et qui exige un traitement urgent. Dans ce domaine, non à la continuité, mais oui à un changement radical de cap.

  • Redonner à notre commune l’image qu’elle mérite dans notre canton. Après 10 années d’une obstination sans raison en matière de dépenses scolaires, Brie est considérée comme une commune irrespectueuse de ses obligations. Dans ce domaine, non à la continuité, oui au retour à la raison.

  • Rétablir la transparence de l’action municipale :
    • Gîtes communaux : une bonne chose pour la vie locale, mais une municipalité se doit de dire ce que cela coûte et ce que cela rapporte
    • Salle des fêtes : les Briellois en sont fiers, à juste titre, mais combien cela coûte, combien cela rapporte ?
    • Logement sociaux : la même question.
                     Dans ce domaine, non à la continuité, oui à la transparence.

  • Faire la clarté sur la situation du patrimoine de la commune et sur son devenir : Faire un inventaire complet et clair, expliquer les projets d’utilisation. En ce qui concerne le bâtiment des ex-Vignerons Charentais, qui défigure le paysage et constitue un risque permanent pour la sécurité, décider de le réparer ou de le raser. Dans ce domaine, non à la continuité, oui à la clarté.

  • Mettre fin à la pratique des carrières sauvages qui se transforment ensuite en décharges sauvages, au détriment de notre environnement et de notre santé. Dans ce domaine, non à la continuité, oui au respect de notre environnement.

  • Rendre Brie plus agréable et plus accueillant en organisant le fleurissement de la commune. Dans ce domaine, non à la continuité, oui à une commune agréable.

La liste sortante a pour objectif de poursuivre une politique qui a amené la commune dans l’ornière où elle est tombée aujourd’hui.

Face à cette situation, j’ai choisi de dire tout haut ce que beaucoup pensent tout bas, et d’aller jusqu’au bout d’une démarche de citoyen responsable en me présentant à cette élection.

Chacune et chacun de vous me connaît et m’a vu agir à Brie et pour Brie depuis bientôt 6 ans, comme si j’y avais toujours vécu. Certains pensent que le fait de ne pas être natif de Brie est un handicap. Je pense que c’est aussi une chance : pour de nombreuses raisons que vous connaissez bien, cela facilite la liberté de parler et d’agir au sein de notre petite communauté.

Si je suis seul, mon pouvoir d’agir sera limité, mais par votre vote des 9 et 16 mars, vous choisirez, avec moi, des candidats qui s’engagent fermement à se battre pour que la commune sorte rapidement de la situation très difficile dans laquelle elle se trouve aujourd’hui.

Vous voterez pour moi avec ce bulletin, ou en ajoutant mon nom (et éventuellement d’autres noms) à une autre liste. Pour que ce vote soit valable, pensez à rayer un ou plusieurs noms. Il y a 11 sièges de conseillers à pourvoir.

La mauvaise santé actuelle de Brie exige, pour le prochain conseil municipal des personnes compétentes et motivées pour appliquer avec énergie les remèdes dont elle a besoin. Vous en connaissez : donnez-leur vos suffrages, et non à ceux qui vous disent que tout va bien et dont « la continuité de l’action municipale » est le seul objectif. Pour un malade, vous savez où mène la continuité !

La commune mettra plusieurs années à sortir de l’ornière où elle est tombée. Toute année perdue est une année qui coûtera un peu plus aux Briellois.

Les 9 et 16 mars, vous ne laisserez pas la commune couler !

Le candidat,          Pierre Collenot

Parlons-en, contactez-moi au 05.46.59.04.51
et sur mon blog : http://briellois.over-blog.com

Partager cet article

Repost 0

commentaires